/finance/homepage

Hausse fulgurante du nombre de véhicules électriques au Québec

Agence QMI

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

La proportion de véhicules électriques dans le parc automobile québécois demeure sous la barre de 1 %, mais leur nombre a connu une explosion depuis cinq ans.

Le nombre de voitures roulant à l’électricité ou hydrides rechargeables est passé de 2919 en 2014 à 43 222 pour le même mois en 2019, rapporte l’Institut de la statistique du Québec dans un rapport publié lundi. Il s’agit d’une augmentation fulgurante de 1381 %, relèvent les auteurs du document.

Toutes les régions du Québec sont concernées par cette hausse, mais c’est dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean qu’elle a été la plus marquée.

C’est en Montérégie que sont immatriculés le plus grand nombre de véhicules électriques (11 492). La région de Montréal se place au deuxième rang (6 491 véhicules), suivie de Lanaudière (4 573).

La région de Lanaudière est celle où les véhicules électriques sont les plus populaires avec un ratio de 61,7 voitures de ce type par tranche de 10 000 habitants. La moyenne à l’échelle de la province est de 35, soit bien plus qu’il y a cinq ans alors que l'on comptait seulement 4,2 voitures électriques pour 10 000 Québécois.

La Volt de Chevrolet demeure le véhicule hybride le plus populaire (10 690 véhicules immatriculés). Du côté des modèles entièrement électriques, le plus courant est toujours la Leaf de Nissan (6 815 véhicules immatriculés).

Ces deux modèles sont prédominants dans pratiquement toutes les régions de la province, note l’ISQ.

Notons que les chiffres présentés dans ce rapport concernent uniquement les véhicules légers, c’est-à-dire les automobiles et les camions légers. Aussi, seuls les véhicules entièrement électriques et les hydriques rechargeables sont considérés dans l’analyse de l’ISQ.