/news/law

La démolition d'une grange coûte cher à une municipalité du Centre-du-Québec

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

La démolition d’une grange à Sainte-Hélène-de-Chester, dans le Centre-du-Québec, aura pris quatre ans et fini par coûter 75 000$ à la municipalité puisque son propriétaire a tout tenté pour l’empêcher.

C'est avec un air songeur et impuissant que Jean-Pierre Auclair a assisté à la démolition de sa grange vieille d'une quarantaine d'années.

Il a tenté d'éviter par tous les moyens judiciaires, sa démolition, mais c'était une question de sécurité pour la petite municipalité.

Le septuagénaire avait bénéficié d'une semaine de plus pour sortir de la grange une partie du matériel et l'entreposer dans des semi-remorques.

Matelas, sommiers, meubles, éviers, ferraille; depuis la fin des années "70", l'homme accumulait tout ce qui lui tombait sous la main, au cas où ça lui servirait un jour.

La grange devenue vétuste et instable au fil du temps, pendant une douzaine d'années, la municipalité a tenté de l'obliger à la rénover.

Au-delà de la pollution visuelle, c'était principalement une question de sécurité insiste le maire. Les services incendies avaient prévenu qu'ils ne s'aventureraient pas à l'intérieur si jamais un feu devait s’y déclarer.

Les procédures pour l'obtention d'un avis de démolition ont coûté 75 000 $ à la municipalité engagée dans une bataille juridique depuis 2015.

On ne sait pas à combien s'élèveront les coûts de démolition, mais la facture sera refilée au propriétaire assure la municipalité.