/news/elections

Les bloquistes veulent que les conservateurs «arrêtent de politiser» le troisième lien

Taïeb Moalla | Journal de Québec

Taïeb Moalla

Affirmant que le troisième lien est de prérogative exclusivement provinciale, les bloquistes de la Rive-Sud de Québec appellent les conservateurs à «arrêter de politiser» cet enjeu.

C’est du moins ce que Sébastien Bouchard-Théberge a affirmé, lundi matin, lors d’un point de presse du Bloc québécois (BQ) consacré aux enjeux environnementaux de la région de Chaudière-Appalaches.

«Dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, M. (Steven) Blaney (député sortant et candidat conservateur) paie à grands frais des pancartes où c’est inscrit "Oui au 3e lien, Votez Blaney". Moi, je me garderais une petite gêne. Le gouvernement du Québec a l’expertise exclusive de traiter ses projets d’infrastructures. On demande à ce que les conservateurs, entre autres, arrêtent de politiser cet enjeu-là dans la campagne», a-t-il soutenu.

Interrogé sur la position du BQ quant au mégaprojet de 3e lien, M. Bouchard-Théberge a indiqué que «nous n’avons pas de préjugé défavorable. Encore faut-il savoir quelle sera la nature et le coût de ce projet. Comme (éventuel) député fédéral, je ne pourrais pas aller plus vite que le premier ministre du Québec».

Pas de «corridor énergétique»

Lors de leur point de presse, trois candidats bloquistes ont par ailleurs dénoncé le projet de corridor énergétique des conservateurs.

«Nous sommes contre le retour d’un projet d’oléoduc de pétrole traversant le Québec; contre tous les projets de ce type, que ce soit de TC Énergie, Énergie Est qui passerait entre autres, dans les municipalités de Saint-Nicolas, Saint-Étienne-de-Lauzon, Sainte-Hélène-de-Breakeyville et Saint-Jean-Chrysostome, ou de celui de la Canadian Prosperity Pipelines Corporation incorporée au Québec», ont-ils affirmé.