/regional/sherbrooke/estrie

Une opération de marquage lavée par la pluie en Estrie

Jasmin Dumas | Agence QMI

Une opération de marquage menée la semaine dernière par le ministère des Transports en Estrie a suscité la colère de citoyens, qui ont constaté que la pluie avait lavé la peinture fraîche, la répandant dans l'environnement.

Jeudi dernier, les routes provinciales 249 et 255 qui traversent les municipalités de Saint-Georges-de-Windsor et Wotton se sont retrouvées couvertes de peinture jaune. Les lignes centrales appliquées par le ministère des Transports (MTQ) n’étaient pas sèches lorsque la pluie s’est mise à tomber.

«Il y en avait partout, partout, partout», a raconté à TVA Nouvelles une résidente de la rue Principale à Saint-Georges-de-Windsor.

La peinture s’est écoulée dans le réseau d’égout pluvial, dans lequel l’eau n’est pas traitée, et s'est déversée directement dans la nature. « Ç'a beau être de la peinture à l’eau, reste que c’est de la peinture et qu’il y a des composés chimiques là-dedans», a dénoncé une citoyenne croisée à Wotton.

Le MTQ assure que les prévisions météo sont prises en compte dans la planification des opérations de marquage, mais dit avoir été surpris par la pluie ce jour-là. « Il annonçait de la pluie depuis quatre jours, on savait tous qu’il allait pleuvoir», a répliqué un citoyen.

Plusieurs personnes remettent aussi en question de la qualité du produit final, puisqu’une bonne partie de la peinture n’est pas restée sur la chaussée. Or, le MTQ s'est dit satisfait du résultat et n’a pas l’intention de recommencer le travail.