/regional/estduquebec/cotenord

Célébration des 50 ans du barrage Daniel-Johnson

André Normandeau | Agence QMI

Hydro-Québec a célébré lundi le 50e anniversaire de l’inauguration du barrage Daniel-Johnson devant une centaine de personnes.

Prouesse d'ingénierie, le plus haut barrage à voûtes multiples et à contreforts au monde avait été inauguré le 26 septembre 1969.

Plus de 12 000 travailleurs ont participé à sa réalisation, dont Jean-Noël Laprise. «Sur le chantier comme ici, où ma famille est venue au monde, c’est sûr que le barrage, ça fait partie de moi-même», a raconté avec émotion l'homme aujourd'hui âgé de 82 ans.

La structure réalisée avec plus de 2 millions de mètres cubes de béton continue d’impressionner. «C’est difficile d’imaginer comment, aujourd’hui, on pourrait faire ça, techniquement parlant, a affirmé le ministre des Ressources naturelles, Jonatan Julien. Il y a 50 ans, des visionnaires, des gens de cœur l’ont réalisé.»

«On connaît la suite de l’histoire. Hydro-Québec est devenue aujourd’hui le plus grand producteur d’énergie renouvelable au monde grâce aux choix que nos prédécesseurs ont faits», a ajouté le président-directeur général d'Hydro-Québec, Éric Martel.

Daniel Johnson père est décédé au barrage la veille de son l’inauguration, en septembre 1969. Le lieu est chargé d’émotion pour ses fils. «Mon père a passé une grosse partie de la soirée avec les travailleurs, dans ce que je crois, était devenu ce soir-là une taverne, a raconté en souriant Pierre-Marc Johnson. Et j’ai des photos absolument émouvantes de ça.»

Son frère Daniel Johnson fils était aussi ému «de voir que le nom de famille est associé à un endroit, un projet, une réalisation qui garde ses qualités pendant un demi-siècle et encore pour longtemps.»

Une œuvre d’art ainsi qu’une empreinte des mains des dignitaires dans le béton ont été réalisées pour rappeler l’importance de cet ouvrage hydroélectrique pour le Québec moderne.