/finance/consumer

Des fonds verts qui mettent du foin dans votre portefeuille

Fabien Major | Journal de Montréal

Canadian currency notes with perse Saving Concept

stockyme - stock.adobe.com

Si la grande marche pour le climat a renforcé vos convictions environnementales, vous souhaitez peut-être que vos REER travaillent eux aussi selon vos valeurs. Portez attention aux fonds de « développement durable ». Le choix est maintenant très intéressant et les performances sont au rendez-vous.

L’Association canadienne de l’investissement responsable (riacanada.ca) soutient qu’il y a pas moins de 2132 milliards de dollars investis au Canada en suivant des principes respectant l’environnement, engendrant un impact social positif avec une gestion plus éthique. On établit donc des filtres positifs soulignant les bons comportements.

Ce qui occasionne parfois de la confusion. L’an dernier, des investisseurs d’une grande institution québécoise ont sursauté en prenant connaissance que leur REER de type « écologique » contenait des actions dans des pétrolières albertaines. Plus récemment, un FNB indiciel de développement durable a révélé avoir investi dans les armes à feu.

Pour ne pas vous faire avoir, assurez-vous que les fonds qui vous intéressent appliquent des « filtres négatifs ». Là, on peut exclure toutes les entreprises liées aux énergies fossiles, à l’armement, le tabac, les jeux de hasard, mais aussi, certaines qui bafouent les droits de la personne.

Des fonds verts

Il y a maintenant des centaines de fonds communs, FNB et obligations répondant aux normes de développement durable.

En voici quatre dignes d’intérêt :

1. Les obligations vertes d’Épargne Placement Québec

Ces placements garantis « permettent de contribuer à des projets verts qui engendreront des bénéfices tangibles au Québec en matière de protection de l’environnement et de réduction des gaz à effet de serre. » Le taux est fixe à 1,8 % pour un terme de 5 ans, avec boni de 1 % la première année pour les nouveaux comptes.

2. Fonds AGF croissance durable mondiale

Ce fonds repose sur quatre thèmes clefs : efficacité énergétique, solutions aux problèmes d’eau, gestion des déchets et contrôle de la pollution. Chaque million $ investi permet de retirer 17 voitures de la circulation, d’éliminer 88 tonnes de charbon, 187 barils de pétrole et de préserver 94 acres de forêt. Ce fonds a rapporté en moyenne 8,3 % annuellement depuis 10 ans.

3. BMO Actions mondiales à perspectives mondiales

Celui-ci exclut toutes les sociétés œuvrant dans les énergies fossiles et infrastructures pétrolières. Il a rapporté une moyenne de 10,4 % par année depuis 3 ans. Ses principaux investissements sont déployés dans les compagnies Accenture, MasterCard, Apple, Microsoft et Prudential.

4. Invesco Wilderhill Clean Energy ETF

Ce FNB américain investit dans les sociétés participant à l’élaboration de sources d’énergie renouvelable, avec une pondération élevée dans le solaire. Depuis 3 ans, les rendements sont très solides. La moyenne annualisée est de 18,3 %. Depuis le début de l’année 2019, le fonds a produit +41 %.

Conseils

Les fonds ESG récompensent les entreprises soucieuses d’environnement, avec impact social positif et saine gouvernance.

Attention, on peut trouver des fonds « sans filtre négatif » qui investissent dans les pétrolières et autres entreprises polluantes.

Prenez le temps de bien analyser le contenu des fonds qui vous intéressent.

Les frais de gestion des fonds de type « développement durable » sont souvent plus élevés que la moyenne.

► Fabien Major est planificateur financier et conseiller chez Major Gestion Privée inc. succursale de Gestion de patrimoine Assante ltée à Outremont.