/news/society

Traitement prometteur pour l'arthrose du genou

TVA Nouvelles

Un nouveau traitement pourrait changer la vie de plusieurs des 5 millions de Canadiens qui souffrent d'arthrose, et plus particulièrement de l'arthrose du genou.

«Comme un électrocardiogramme mesure une activité électrique du cœur, la "genougraphie" mesure le mouvement 3D du genou à la marche», explique la chercheuse et professeure Nicola Hagemeister.

Ce nouvel outil diagnostic inventé au Québec a été mis au point par des chercheurs du CHUM et de l'École de technologie supérieure pendant 20 ans.

Il aidera les médecins à détecter plus facilement les anomalies causées par l'arthrose et par les blessures au genou, et à corriger les mauvais mouvements qui amplifient le mal.

Voici la liste des cliniques qui offrent actuellement ce service.

Les images 3D captées durant moins d'une minute sont envoyées dans un ordinateur. Le rapport peut ensuite être remis au médecin, au physiothérapeute.

«On voit ici les os du genou qui bougent dans l'espace. À partir de ça, on va identifier des marqueurs mécaniques à risque pour le patient, qui va pouvoir corriger avec des exercices spécifiques», poursuit Mme Hagemeister.

450 patients, en majorité des femmes, dont l'âge moyen était de 63 ans, ont participé à une étude pendant 3 ans. Le champion olympique Bruny Surin a été un des premiers à en profiter.

«À chaque foulée que je faisais, c'est comme si vous aviez une aiguille et que vous la rentrez dans mon articulation. Mais aujourd'hui, je suis vraiment content. Zéro douleur», de dire le champion olympique.

Pour l’instant, le diagnostic n’est offert qu’en clinique privée, mais l'étude va se poursuivre au GMF Charles-Lemoyne, à Saint-Lambert et à l'Hôpital Jean-Talon.