/news/elections

Loi 21: Trudeau veut se garder une porte ouverte

Lors d’un échange avec le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet, le chef du Parti libéral du Canada Justin Trudeau a indiqué que le gouvernement fédéral pourrait intervenir si la loi sur la laïcité allait à l’encontre des droits de minorités.

«C’est une discussion qui se passe maintenant. Les Québécois sont allés en cour pour défendre leurs droits contre une loi [loi 21] qu’ils trouvent injuste, a affirmé Justin Trudeau. Ma perspective personnelle est qu’une société libre ne devrait pas légitimer la discrimination, mais c’est une conversation qui se passe pour l’instant au Québec. Je ne vais pas fermer la porte comme gouvernement fédéral à défendre les droits des personnes, que ce soit les droits des communiqués LGBT, des femmes, des minorités.»

Pour sa part, Yves-François Blanchet a dit avoir un problème avec la possibilité de voir l’argent que les Québécois paient en taxes et impôts à Ottawa servir à soutenir des groupes qui vont encourager à contester une loi adoptée au Québec.

«Est-ce que la nation québécoise n’a pas le droit d’exprimer ses propres valeurs dans son propre parlement sans voir ses propres impôts lutter les uns contre les autres ? N’est-ce pas un épouvantable gaspillage qui est un manque de respect pour l’Assemblée nationale du Québec ?», a répondu le chef du Bloc.

Voyez l’échange dans l’extrait ci-dessus.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.