/regional/estduquebec/basstlaurent

Un coma éthylique pour ses 18 ans

Stéphanie Gendron | Agence QMI

Photo Facebook

Une étudiante du Cégep de Rimouski qui a été hospitalisée d’urgence après avoir bu plusieurs shooters pour ses 18 ans veut montrer aux autres jeunes que «ça n’arrive pas juste aux autres».

Jamais Clara Chaperon n’aurait pensé qu’elle pouvait perdre la carte et se retrouver aux urgences après avoir bu de l’alcool. La jeune femme, qui étudie en éducation spécialisée au Cégep de Rimouski, n’a pas l’habitude de se saouler et ne connaissait personne à qui c’était arrivé.

Vendredi dernier, elle fêtait ses 18 ans et a bu une dizaine de petits verres d’alcool entre 17h et 21h. Après avoir été malade, elle a pris une pause et, comme elle se sentait bien, elle a continué de boire. Vers 1h30, elle s'est soudainement sentie très mal.

Sa mésaventure l’a fait réfléchir. Elle a passé sa journée de fête de 18 ans à l’hôpital et n’a pas pu aller célébrer avec ses amis dans sa région natale, la Rive-Sud de Montréal. Ses parents, inquiets, se sont rendus à son chevet. Ses amis sont encore sous le choc.

Aussi Clara Chaperon a-t-elle par la suite décidé de publier sur les réseaux sociaux un message visant à sensibiliser les jeunes à l'importance de ne pas abuser de l'alcool. Ce message a fait le tour du web.

«À partir de maintenant, je prends des précautions lorsque je décide de boire, car j’aime la vie et j’ai encore tellement de choses à voir. Je te conseille de faire la même chose, car ne laisse pas la boisson décider de ton sort, s’il te plaît», a-t-elle écrit.