/finance

Hausse de 10 % du prix médian des condos et des plex dans le Grand Montréal

Agence QMI

STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUÉBEC/AGENCE QMI

Le prix médian des condos et des plex a augmenté de 10 % en septembre dans la grande région de Montréal.

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec a qualifié ce bond de «notable» en dévoilant vendredi les plus récentes données du marché immobilier dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal.

Selon l’Association, les prix dans chacune des catégories équivalent à de «nouveaux sommets».

Le prix médian a ainsi atteint 290 000 $ pour les copropriétés et 555 750 $ pour les plex de deux à cinq logements.

Les maisons unifamiliales ont enregistré un gain moindre, mais tout de même important, à 6 %, pour un prix médian de 355 000 $.

Près de 3700 ventes résidentielles ont eu lieu le mois dernier dans la RMR de Montréal, en hausse de 14 % comparativement à septembre 2018. Il s’agit par ailleurs d’un sommet historique à ce temps-ci de l’année.

«Ce mois de septembre conclut la saison estivale sur une note fort positive», a dit Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ.

«Nous observons une croissance à deux chiffres pour un troisième mois consécutif, ce qui n’a pas été vu depuis 2003. On note aussi que le prix des copropriétés s’envole en raison de la chute importante de l’inventaire», a-t-elle poursuivi.

Parmi les secteurs géographiques de la RMR de Montréal, les plus actifs au chapitre des ventes en septembre ont été Saint-Jean-sur-Richelieu (+31 %), la Rive-Nord (+25 %), Vaudreuil-Soulanges (+22 %) et la Rive-Sud (+15 %). L’île de Montréal (+9 %) et Laval (+7 %) ferment la marche.

Les segments des copropriétés et de l’unifamilial sont ceux qui, avec 15 % plus de ventes par rapport à septembre 2018, ont tenu les courtiers immobiliers les plus occupés. Quelque 1381 condos ont ainsi un nouveau propriétaire, contre 1888 maisons. Onze pour cent plus de transactions (+386) ont été enregistrées pour les plex.