/regional/troisrivieres/mauricie

Accident de travail mortel à Trois-Rivières: Les Métallos veulent plus de prévention

Agence QMI

Joël Lemay/24 Heures/Agence QMI

Réagissant à l’accident de travail mortel survenu à l’usine de Margarine Thibault, à Trois-Rivières, samedi soir, le Syndicat des Métallos soutient qu’il est «inacceptable» que des décès évitables continuent d’avoir lieu sur les lieux de travail et demande au gouvernement d’agir au chapitre de la prévention.

Samedi, vers 23 h, une importante décharge électrique provenant d’une pompe électrique a tué un travailleur qui préparait le nettoyage d’une ligne de production, en plus de blesser un autre travailleur qui se trouvait à proximité.

«Les Métallos exhortent le gouvernement d’implanter des mécanismes de prévention dans TOUS les milieux de travail, alors que 88,3 % des travailleurs en sont privés, dont ceux de l’usine mauricienne», a dit le syndicat dans un communiqué, ajoutant qu’«un tel drame est inacceptable».

«Personne ne devrait perdre la vie à essayer de la gagner! Ça fait 40 ans que les gouvernements tardent à implanter les principes pourtant inscrits noir sur blanc dans la Loi et pendant ce temps-là, il y a des morts qui auraient pu être évités!» a dénoncé le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau.

M. Croteau souligne que le gouvernement est en train de préparer la réforme de la Loi sur la santé et la sécurité du travail, mais affirme qu’«on sent que ça tergiverse encore sur la prévention». «Le patronat rechigne à voir des comités de santé et sécurité implantés dans tous les milieux de travail, ainsi qu’un représentant à la prévention. [...] Les mécanismes de prévention sont un élément clé pour prévenir les risques, on n’a pas les moyens de s’en priver», a-t-il affirmé.