/news/society

Attaque informatique: Bonjour-santé paralysé depuis plus de 24 heures

TVA Nouvelles

Victime d’une attaque informatique dimanche, le site Bonjour-santé, qui permet de prendre un rendez-vous d’urgence avec un médecin, n’était de retour en fonction qu'à 50 % lundi matin.

«Nous travaillons d’arrache-pied pour vous redonner accès à nos services. Soyez assurés que notre équipe prend la situation à cœur et fait tout en sorte pour rétablir les services le plus rapidement possible», pouvait-on lire dans la mise à jour de 16 h sur le site internet.

L’attaque informatique s’est produite dimanche matin, a confirmé le président de Tootelo Innovation, Benoit Brunel.

«Nous avons fermé les sites pour faire une analyse complète et être certains que, quand nous allons rouvrir les services, le pirate informatique aura les portes fermées», a-t-il ajouté.

Les données personnelles des utilisateurs ne seraient pas ciblées dans l’attaque, il s’agirait plutôt d’une attaque de type rançongiciel. Aucun indice ne permet de croire que des données aient été extraites.

«Par contre, à l'heure actuelle, nous n'avons aucune communication avec quelqu'un qui nous réclame une rançon quelconque», a précisé M. Brunel.

Un expert se prononce

 

Pour le spécialiste, Steve Waterhouse, il est plutôt étonnant dans ce type d’attaque que les pirates n’aient pas encore demandé de montant d’argent.

«La compagnie semble avoir décidé de ne pas payer la rançon, ce qui fait en sortes qu’ils sont présentement en mode de récupération, probablement en train de rebâtir le système. Ainsi, ils n’encouragent pas les malfaiteurs», détaille M. Waterhouse.

Il explique qu’un cas similaire, s’est produit il y a quelques jours aux États-Unis.

«Cinq hôpitaux ont été victimes d’une arnaque semblable, mais eux ont décidé de payer la rançon et heureusement ils ont eu accès aux clefs de décryption. Il y a eu des cas où les malfaiteurs ne donnaient même pas les clefs, et même, rehaussent les enchères», ajoute l’expert en informatique.

Pa ailleurs, Steve Waterhouse confirme que les attaques de ce type ne touchent aux données personnelles des utilisateurs.

«Cependant, il reste un léger risque qu’avant le cryptage des données sur l’appareil, y ait eu exploitation des données personnelles. J’espère pour eux qu’ils vont pouvoir prouver avec certitude si c’est le cas, ou pas», conclut le spécialiste.

En 2018, Bonjour-santé a permis d’offrir 2,5 millions de rendez-vous dans 386 cliniques partout au Québec. Tous les rendez-vous pris avant la panne seront honorés.

Dans la même catégorie