/news/law

La cause des deux agents correctionnels accusés de possession de stupéfiants reportée

Simon Gamache-Fortin | TVA Nouvelles

La cause des deux agents correctionnels soupçonnés de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic à la prison de Rimouski a finalement été reportée. Les deux individus n’étaient pas présents en cour ce matin.

La preuve n’a pu être communiquée en totalité aux avocats de la défense.

Pierre-Yves Albert 30 ans et Marc-Antoine Demers 26 ans ont été arrêtés au début du mois de septembre lorsqu'ils se sont présentés à leur quart de travail au centre de détention de Rimouski.

Les deux hommes font face à des accusations de possession de méthamphétamine dans le but d'en faire le trafic.

Dans le cas de Marc-Antoine Demers, une accusation de possession d'une arme prohibée pèse aussi contre lui. Les policiers ont retrouvé un poing américain dans sa résidence.

La perquisition dans les résidences des deux accusés a permis de saisir 135 comprimés de méthamphétamine, environ 285 grammes de résine de cannabis et près de 15 grammes de cannabis en vrac.

La cause est reportée au 11 novembre prochain au Palais de justice de Rimouski.