/news/law

Une femme de 52 ans sera formellement accusée de délit de fuite

Nicolas Saillant | Journal de Québec

Accusée d’avoir fauché mortellement un jeune homme de 26 ans en février dernier à Saint-Marc-des-Carrières, Maryse Perron, 52 ans, de Saint-Alban, dans Portneuf, fera officiellement face à la justice mercredi.

Le décès de Kevin Arcand le 19 février dernier avait profondément secoué la municipalité de Saint-Marc-des-Carrières. Alors qu’il avait quitté l’appartement d’un ami pour se rendre chez ses parents, Kevin avait été happé par un véhicule sur la rue principale.

L’automobiliste ne s’était pas arrêté et n’avait pas appelé les policiers après l’impact. La victime avait succombé à ses blessures sur place, en pleine nuit. Personne n’avait été témoin de la scène de sorte que la Sûreté du Québec avait dû faire enquête pour retrouver l’auteur du délit de fuite.

Deux jours plus tard, la police avait diffusé des images d’une camionnette de marque Ford ou GMC qui avait été vue non loin des lieux de l’accident. Un appel à témoin pour retracer le véhicule et son propriétaire avait été fait, et des citoyens avaient pu aiguiller les enquêteurs.

Accusations

Le 23 février, quatre jours après la mort de Kevin Arcand, la police avait annoncé avoir identifié une suspecte et procédé à son interrogatoire.

L’enquête et les expertises se sont poursuivies jusqu’au 12 juillet dernier, moment où Maryse Perron a été arrêtée. La femme de 52 ans de Saint-Alban, dans Portneuf, a été remise en liberté sous promesse de comparaître et sera donc formellement accusée de délit de fuite causant la mort mercredi, soit huit mois après le drame.

Maryse Perron n’a aucun antécédent criminel. Elle n’est pas tenue de se présenter en personne à sa comparution et pourrait être simplement représentée par un avocat.

Dans la même catégorie