/regional/montreal

«Ceux qu’il faut condamner, c’est ceux qui sont inactifs» selon Dominic Champagne

TVA Nouvelles

Le metteur en scène Dominic Champagne salue les actions des militants d’Extinction Rebellion Québec et a même rejoint la manifestation surprise qui a paralysé le centre-ville de Montréal en fin de journée de mardi.

Pour l’instigateur du Pacte pour la transition, ces coups d’éclat sont devenus nécessaires face à l’inaction généralisée des politiciens devant la crise écologique.

«Malheureusement, on est rendu là. Faut se demander pourquoi il y a des gens qui sont prêts à se faire arrêter. [...] Parce que la science nous parle depuis un an. La science nous dit qu’il y a urgence d’agir et depuis un an, aucun de nos dirigeants politiques n’a tenu un discours qui nous a convaincus, qu’ils allaient prendre le taureau par les cornes, qu’il allait y avoir des actions à la hauteur de la crise que l’on vit.»

Plus tôt mardi, des militants ont grimpé sur la structure du pont Jacques-Cartier à Montréal, forçant sa fermeture et causant une congestion monstre. À l’exception de Québec Solidaire, l’ensemble des partis politiques ont dénoncé l’action.

Encore une fois, Dominic Champagne défend les instigateurs et pourfend ceux qui affirment que ce n’est pas la bonne solution.

«Que ceux qui doutent, que ceux qui pensent que ce ne sont pas les bons moyens, qu’ils nous proposent quoi faire, qu’ils nous fassent la preuve qu’on a tort de s’inquiéter de ce que la science nous dit.»

«Ceux qu’il faut condamner aujourd’hui, c’est ceux qui sont inactifs, pas ceux qui ont décidé de prendre leur courage à deux mains et de faire en sorte que quelque chose se passe», insiste le metteur en scène.

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.