/news/currentevents

Le message vidéo d’une militante écologiste juchée sur le pont

TVA Nouvelles

Juchée dans la structure du pont Jacques-Cartier depuis tôt ce matin, une des militantes d’Extinction Rebellion Québec a expliqué ses revendications dans un Facebook live, avant d’être contrainte par les autorités à redescendre tout comme les deux grimpeurs activistes qui l'accompagnaient.

À LIRE ÉGALEMENT

Des militants écologistes grimpent sur le pont Jacques-Cartier et forcent sa fermeture

«Nous n’avons pas réussi à monter assez rapidement, mais nous ne sommes pas ici pour rien. Il y a une urgence. À Montréal, 500 000 personnes ont marché, des millions dans le monde qui ont marché le 27 septembre et qui ne sont pas entendues et le discours (politique) ne change pas», soutient-elle dans sa vidéo diffusé sur le page Facebook du groupe.

Extinction Rebellion se définit comme un «mouvement international de rébellion non violente contre la non-action criminelle des gouvernements» en lien avec la crise climatique.

«C’est une urgence, il faut réagir. On a besoin d’un effort de guerre, que l’on évite l’extinction. On est prêt aujourd’hui à faire une action qui semble extrême, mais qui pour nous semble réaliste, car il faut déranger le quotidien, ce quotidien-là est en train de nous tuer», poursuit la militante.

«On va continuer de faire des actions, joignez Extinction Rebellion Québec, c’est un mouvement magnifique. Plein de gens veulent que ça bouge, des centaines de milliers de personnes sont derrière nous. Il faut que les gouvernements nous écoutent. On se dit écolo, mais on achète des pipelines. Si on avait pris les décisions nécessaires, il y a 20-25 ans, on n’en serait pas là. Plus on attend, plus on va devoir prendre des décisions radicales», soutient la jeune femme.

Les grimpeurs – un homme et deux femmes – sont redescendus de la structure du pont Jacques-Cartier un peu après 8h escortés des pompiers et des policiers.

Voyez un porte-parole du mouvement dans la vidéo ci-bas