/elections

Trudeau brandit l'épouvantail conservateur au sujet de l'environnement

Agence QMI

Le chef libéral Justin Trudeau prévient les Canadiens qu’ils pourraient se lever le lendemain des élections avec un gouvernent conservateur qui annule «le seul plan sérieux pour lutter contre les changements climatiques», soit la tarification fédérale sur le carbone.

M. Trudeau a fait cette mise en garde alors qu’il faisait campagne mardi à Iqaluit, au Nunavut.

Selon le chef libéral, l’environnement est l’enjeu le plus important actuellement. «Les jeunes, les peuples autochtones, les Canadiens d’un bout à l’autre du pays, les gens à travers le monde nous demandent d’en faire plus», a-t-il affirmé.

Faisant référence à son rival Andrew Scheer, Justin Trudeau a soutenu que ce n’est pas lui l’enjeu de cette campagne.

«Cette élection n’est pas à propos de moi, a-t-il dit. C’est une élection où les Canadiens doivent décider si on doit continuer d’avancer et lutter contre les changements climatiques ou est-ce qu’on accepte un gouvernement conservateur qui va éliminer dès sa première journée le plan le plus sérieux qu’on ait jamais eu pour lutter contre les changements climatiques?»

Il s’est d’ailleurs réjoui du fait que la question climatique ait été abordée lors du débat en anglais de lundi. «J’ai été content de voir que pendant le débat, dans toutes les différentes sections, on a parlé de changements climatiques», a-t-il ajouté.

«Tout le monde doit faire sa part», a-t-il expliqué.

«Depuis quatre ans, on a pris la lutte contre les changements climatiques extrêmement au sérieux», a-t-il assuré, précisant que le plan libéral était «ambitieux, faisable».

Rappelons que le Parti libéral du Canada promet de tout mettre en œuvre pour atteindre l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050. Il estime que la cible actuelle, fixée en 2015 en vertu de l’Accord de Paris, va être atteinte et même «largement surpassée».

Ses adversaires, notamment néo-démocrate et vert, soutiennent toutefois que le bilan libéral est faible et estiment qu’ils ont chacun un plan audacieux pour lutter contre la crise climatique.