/news/politics

Québec cache des données sur l’immigration, selon le PLQ

Patrick Bellerose - Le Journal de Québec

Periode des questions

Simon Clark/Agence QMI

Les données sur l’immigration permanente au Québec depuis l’élection du gouvernement Legault sont toujours indisponibles, un an après son arrivée au pouvoir, déplore le Parti libéral du Québec.

« Depuis que la CAQ est au pouvoir, il y a zéro transparence au MIFI, il n’y a aucune publication, aucune statistique », affirme le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration, Monsef Derraji.

En effet, sur le site web du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), les derniers bulletins statistiques sur l’immigration permanente au Québec concernent les six premiers mois de l’année 2018. Avant les appels de notre Bureau parlementaire, les statistiques les plus récentes concernaient le premier trimestre de l’année 2018.

Sous le gouvernement Couillard, les données étaient plutôt mises à jour chaque trimestre, assure-t-on au PLQ.

Manque d’information

Pour Monsef Derraji, la publication des données à jour sur l’immigration permettra de connaître les impacts du projet de loi 9 du gouvernement Legault.

« Ça nous donnera une idée sur ce que la CAQ est en train de faire avec la régionalisation de l’immigration, la vitesse avec laquelle Arrima fonctionne. Ça nous aidera à savoir si le projet de loi adopté sous bâillon fonctionne, si le MIFI est en train de répondre à la pénurie de main-d’œuvre », illustre M. Derraji.

Du même souffle, le député dénonce la lenteur des réponses aux demandes d’accès à l’information au même ministère.

« C’est très lent. Il faut être très patient pour avoir une réponse de la part du MIFI », déplore-t-il.

Changements administratifs

Questionné sur les raisons qui expliquent cette absence de données récentes, le MIFI a mis plusieurs jours avant de répondre aux questions de notre Bureau parlementaire.

Après plusieurs relances et un appel au cabinet du ministre de l’Immigration, le Ministère a finalement fourni une réponse tout juste avant la tombée. « Je vous confirme que nous accusons effectivement un retard dans la séquence de publications de nos rapports statistiques, en raison de changements dans nos processus de travail dans ce secteur au Ministère », écrit une responsable des relations médias, Émilie Vézina.

« Cependant, on m’informe que les rapports statistiques des derniers mois seront publiés sur notre site web prochainement », ajoute-t-elle.