/finance/homepage

Un gros fournisseur d’éoliennes au Québec au bord de la faillite

Pierre Couture - Le Journal de Québec

COURTOISIE

Un important fournisseur d’éoliennes au Québec est au bord de la faillite. L’allemand Senvion, qui a fourni et équipé le quart des éoliennes au Québec, cherche désespérément un repreneur pour ses activités en sol québécois.

Peu connu du grand public, le fournisseur allemand d’éoliennes Senvion détient pourtant une importante division au Québec.

Senvion fournit des services dits de « clé en main » aux propriétaires de parcs éoliens, comme l’entretien, le service après-vente, le transport, l’installation, la conception et la construction.

Plus du quart des éoliennes qui fonctionnent au Québec sont munies de ses produits, dont les moteurs. Senvion dit avoir installé plus de 500 éoliennes au Québec pour une capacité de production de 1000 mégawatts (MW).

La société mère de Senvion Canada, qui s’est placée à l’abri de ses créanciers en Allemagne, cherche toujours à refinancer plus de 146 M$ CA de prêts.

La multinationale pourrait être vendue en morceaux alors que la maison mère dit avoir entrepris des discussions avec plusieurs acteurs de l’industrie, dont le géant Siemens.

Silence radio

Au Québec, c’est le silence radio autour de la situation financière de Senvion. Personne au bureau de Senvion Canada à Montréal n’a rappelé Le Journal, et ce, malgré nos nombreux appels au cours des derniers jours.

Chez EDF Énergies Nouvelles, qui détient plusieurs parcs éoliens au Québec dont les moteurs des éoliennes et le service d’entretien relèvent de Senvion, c’est également motus et bouche cousue.

Une porte-parole d’EDF Énergies nouvelles en Amérique du Nord, Sandi Briner, nous a dirigés à Senvion, refusant de répondre à nos questions, hier.

L’un des plus gros parcs éoliens au Québec (300 MW) situé au Lac-Alfred, dans la Matapédia, en Gaspésie (propriété d’EDF), a été contraint au cours des derniers mois de modifier les éoliennes équipées par Senvion.

Des pièces défectueuses ont dû être retirées par Senvion, qui devait également assumer tous les coûts de réparation ainsi que les pertes liées à la production.

Selon la préfète de la MRC de la Matapédia, actionnaire à 10 % du parc éolien du Lac-Alfred, la situation financière de Senvion aurait eu jusqu’ici peu d’impact sur « les opérations » du parc éolien.

« Le vent est présent. Ça ne paraît pas trop sur la production. Il y a un projet de modification des éoliennes et il y a un certain retard, mais rien de catastrophique », a-t-elle indiqué au Journal.

Chez Hydro-Québec, on dit suivre le dossier avec intérêt.

« Hydro-Québec n’a pas de lien contractuel avec Senvion, qui est un fournisseur de certains promoteurs de parcs éoliens qui se trouvent au Québec », a précisé un porte-parole de la société d’État, Cendrix Bouchard.

La société d’État verse chaque année plus de 1,1 milliard $ aux propriétaires de parcs éoliens pour l’achat d’électricité produite par ces derniers (11,3 térawattheures).

Des parcs éoliens équipés par Senvion au Québec

Du Granit - 12 éoliennes

Mont Rothery - 37 éoliennes

La Mitis - 12 éoliennes

Lac-Alfred - 150 éoliennes

Massif du Sud - 75 éoliennes

Rivière-du-Moulin - 75 éoliennes

Rivière-au-Renard - 2 éoliennes

St-Robert-Bellarmin - 40 éoliennes

Viger-Denonville - 12 éoliennes

Source : Senvion