/regional/estduquebec/gaspesie

Un nouvel engouement pour la chasse aux phoques dans l'Est-du-Québec

Gilles Turmel | Agence QMI

C'est maintenant possible d'apprendre à chasser et à cuisiner le phoque pour les résidents de l'Est-du-Québec. Et, manifestement, les curieux sont nombreux.

La chasse au phoque gris et au phoque du Groenland à des fins personnelles est permise depuis des années. Mais depuis l'an dernier, il est possible de suivre une formation afin d'apprendre à abattre le phoque, à le dépecer, à le cuisiner et même à réutiliser sa peau.

L'an dernier, une trentaine de curieux ont pris part à la formation de deux jours qui a lieu au musée Exploramer à Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie. On en attend une soixantaine cette année à la mi-novembre.

Et il s'agit d'une chasse qui est vouée à prendre de l'ampleur, car la ressource est abondante. Pour l'instant, les chasseurs formés vont obtenir un permis leur permettant de chasser six phoques par année. Au Québec, il n'y a qu'Exploramer qui offre ce type de formation.

«On est en train de faire de Sainte-Anne-des-Monts une plaque tournante au niveau de la chasse aux phoques. On le sait qu'ici c'est très populaire la chasse à l'orignal, la chasse au petit gibier. Là, on vient rajouter une espèce, ça permet de rallonger la saison de chasse. Et avec une nouvelle espèce qui est en bonne santé, qui va bien, qui n'est pas problématique, au niveau de la biomasse», a expliqué Sandra Gauthier, la directrice d'Exploramer.

La viande de phoque est plus foncée, un peu comme la viande de bois, et elle est très maigre, donc normalement meilleure pour la santé. Et s'il n'en tient qu'au chef Yannick Ouellet de Sainte-Anne-des-Monts, on n'a pas fini de découvrir tout ce que peut nous offrir la viande de phoque.

«C'est une viande qui est d'avenir à mon avis, car elle n'est pas grasse, car le gras est de surface. La viande est de qualité, on sait d'où elle vient aussi, car on ne peut pas faire l'élevage du phoque. Ce n’est pas une mode, on est dans un erre d'aller avec cette viande-là», a dit Yannick Ouellet.

Avis aux intéressés, les deux sessions de formation chez Exploramer auront lieu les 13, 14, 16 et 17 novembre. Et les places sont limitées.