/news/law

L'ex-maire de L’Assomption coupable sur toute la ligne

Simon Dessureault | Journal de Montréal

GEN-PERQUISITION-GINGRAS

STÉPHANE GRÉGOIRE/L'ÉCHO DE REPENTIGNY/AGENCE QMI

L’ex-maire de L’Assomption Jean-Claude Gingras a été déclaré coupable des 5 chefs d’accusation qui pesaient contre lui. Les 12 membres du jury ont rendu un verdict unanime jeudi matin au palais de justice de Joliette, alors qu’ils étaient séquestrés depuis hier après-midi.

Jean-Claude Gingras est donc coupable d’entrave à la justice, d’intimidation à l’égard d’une personne associée au système judiciaire et des trois chefs d’abus de confiance (attribution sans droit de contrats, de sanctions à l’emploi et d’ingérence dans les poursuites liées à des constats d’infraction de silencieux non conformes en vertu du Code de la sécurité routière.)

Les faits reprochés seraient survenus entre le jour de l’élection de M. Gingras comme maire de L’Assomption, le 3 novembre 2013, et le 13 mai 2015. 

Dans la même catégorie