/news/elections

Blanchet ne cache pas son exaspération devant les journalistes

Émilie Bergeron | Agence QMI

Le chef bloquiste Yves-François Blanchet a perdu patience, vendredi, lorsque questionné à nouveau sur les commentaires islamophobes exprimés par quatre de ses candidats.

«Là, on commence à voir si on a pesé plus fort sur le crayon sur la troisième virgule du deuxième paragraphe», a-t-il lâché pour manifester son exaspération en point de presse à Lachute, dans les Laurentides.

Notre Bureau d’enquête rapportait jeudi que Caroline Desbiens, de la circonscription de Beauport, Lizabel Nitoi, de Marc-Aurèle-Fortin, Valérie Tremblay, de Chicoutimi–Le Fjord, et Claude Forgues, de Sherbrooke, ont eu ou partagé des propos anti-islam sur les réseaux sociaux entre 2013 et 2019.

Par communiqué, le jour même, M. Blanchet a assuré que chacun d’eux avait exprimé des regrets et a ajouté ses excuses aux leurs.

Or, vendredi, plusieurs journalistes cherchaient à comprendre pourquoi ces publications n’avaient pas été remarquées au moment où le Bloc québécois a confirmé la validité de chacune des quatre candidatures.

«Si j’avais su qu’il y avait des partages de propos hautement déplorables, pensez-vous que je leur aurais demandé de les enlever?» a lancé M. Blanchet lorsque pressé de questions à ce sujet.

Il a mentionné au passage que des candidats défendant les couleurs d’autres partis ont aussi tenu des propos inappropriés. Par exemple, un libéral qui se présente en Nouvelle-Écosse, Jaime Battiste, a pu rester dans l’équipe du chef libéral Justin Trudeau après avoir formulé des excuses pour avoir tenu, par le passé, des propos jugés sexistes.

«À un moment donné, on arrive à un niveau de clarté qui ne peut pas être dépassé», a dit M. Blanchet pour faire valoir que tout avait déjà été dit sur les cas survenus récemment dans ses rangs.

Le chef bloquiste en a profité pour soutenir qu’il avait trouvé les questions d’une journaliste, en marge du débat des chefs de la veille, «insultantes».

«Suggérer que je fais des compromis sur ce qui est notoirement des valeurs non négociables et incontournables chez moi, à des fins électorales, je ne reçois pas ça de façon particulièrement enthousiaste», a-t-il dit.

Dans la même catégorie