/finance/homepage

Le taux de chômage augmente légèrement au Québec

Agence QMI

momius - stock.adobe.com

Le taux de chômage a augmenté de 0,1 % au Québec en septembre pour atteindre 4,8 %, alors que l’emploi a crû de 13 600.

L’emploi à temps plein (+14 100) a enregistré une hausse. En revanche, l’emploi à temps partiel (-500) a diminué modestement dans la Belle Province.

Le Québec comptait en septembre 4 380 000 emplois sur son territoire, soit 0,3 % de plus qu’en août dernier.

À l’échelle canadienne, le taux de chômage a baissé de 0,2 % pour se chiffrer à 5,5 % le mois dernier.

L’emploi a augmenté de 53 700 au pays, soutenu par la progression du travail à temps plein, a indiqué Statistique Canada, vendredi, au moment de dévoiler les plus récentes données de son Enquête sur la population active.

L’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a noté que c’est en Ontario (+41 100) et au Québec (+13 600) que les plus fortes hausses de l’emploi ont eu lieu en septembre. La Colombie-Britannique est allée en sens contraire en perdant 8400 emplois, soit la plus importante baisse au pays.

«Au cours des neuf premiers mois de 2019, comparativement à la même période de l’année précédente, l’emploi au Québec a augmenté de 73 400 (+1,7 %). Au cours de cette période, l’emploi à temps plein et celui à temps partiel ont augmenté respectivement de 53 800 et de 19 600. Depuis le début de l’année 2019, le taux de chômage au Québec s’établit en moyenne à 5,0 %», a indiqué l’ISQ.

«[...] Avec un taux de chômage qui s’est rapproché de son creux historique (5,4 % en mai 2019), les pressions haussières sur les salaires semblent s’intensifier, a indiqué l’économiste principal de Desjardins, Benoit P. Durocher, dans une note. Par exemple, la variation annuelle du salaire horaire médian est montée à 4,6 % en septembre, a-t-il poursuivi. Il s’agit de la plus forte croissance depuis le début de 2009.»

«Avec un marché du travail si vigoureux et des pressions haussières sur les salaires qui semblent s’intensifier, il sera difficile pour la Banque du Canada de suivre la baisse des taux d’intérêt directeurs décrétée par d’autres banques centrales dans le monde, dont la Réserve fédérale, a ajouté M. Durocher. Tout porte donc à croire que le statu quo des taux d’intérêt directeurs canadiens sera maintenu dans les trimestres à venir.»

Taux de chômage au Canada:

Terre-Neuve-et-Labrador 11,5 % (-1,6 point)

Île-du-Prince-Édouard 8,8 % (-0,1 point)

Nouveau-Brunswick 8,3 % (-0,3 point)

Nouvelle-Écosse 7,2 % (-0,7 point)

Alberta 6,6 % (-0,6 % point)

Ontario 5,3 % (-0,3 point)

Saskatchewan 5,3 % (+0,2 point)

Manitoba 5,0 % (-0,6 point)

Colombie-Britannique 4,8 % (-0,2 point)

Québec 4,8 % (+0,1 % point)

Moyenne canadienne 5,5 % (-0,2 point)

Évolution du taux de chômage au Québec en 2019:

Janvier 2019 - 5,4 %

Février 2019 - 5,3 %

Mars 2019 - 5,2 %

Avril 2019 - 4,9 %

Mai 2019 - 5,0 %

Juin 2019 - 4,9 %

Juillet 2019 - 4,9 %

Août 2019 - 4,7 %

Septembre 2019 - 4,8 %Source: Statistique Canada/Institut de la statistique du Québec

Dans la même catégorie