/news/tele

Pierre-Yves Cardinal sur une belle lancée

Daniel Daignault | Agence QMI

Dominick Gravel/Agence QMI

Pierre-Yves Cardinal a collectionné les rôles intéressants ces dernières années. Après avoir joué dans un film de Xavier Dolan, il a prêté ses traits à Jean Béliveau dans «Béliveau», puis à Romain, dans «Trop». Or c’est son rôle de Richard L’Espérance dans «L’Échappée» qui lui a permis de se faire connaître d’un plus large public.

Pierre-Yves, on peut dire que depuis «Kif-Kif», votre premier projet à la télévision en 2005, les choses se déroulent bien pour vous!

Oui. En fait, je dirais que c’est depuis la sortie du film «Tom à la ferme», en 2013. Par la suite, il y a eu la diffusion des séries «Béliveau» et «Trop». Ça fait un petit bout que ça roule pour moi, et je touche du bois pour que ça continue.

Dans «L’Échappée», votre personnage de policier ne chôme pas...

C’est le fun de jouer un personnage sur une longue période, parce qu’il en vient à être vraiment intégré dans l’histoire. Démarrer un personnage, ça demande énormément de concentration, parce qu’on veut rester sur la ligne, sur l’idée qu’on se fait du personnage. Dans «L’Échappée», on est rendus à la quatrième saison, alors Richard fait partie de moi, j’ai vraiment juste du fun à le jouer.

Diriez-vous que vous connaissez Richard encore mieux que vous connaissez certains de vos amis?

Oui, mais en même temps, je le découvre encore. Michelle (Allen), qui écrit les textes, m’amène à des endroits où je n’aurais pas cru aller. Ça dévoile de nouvelles choses à propos du personnage et ça le complexifie. C’est ça qui est le fun quand on joue dans une série sur une longue période.

Est-ce la première fois que vous jouez le rôle d’un policier?

Oui, et ce qui est intéressant, c’est qu’il y a quelqu’un sur le plateau qui nous conseille. Il y a tellement de détails dans la façon d’intervenir! Par exemple, il y a une technique pour entrer à l’intérieur d’un immeuble et sécuriser les lieux. Il y a aussi une façon assez précise de tenir un pistolet. Ce qu’on pensait savoir, ce n’est finalement pas la bonne chose! On nous montre donc les vraies techniques et plein d’autres petits détails.

Richard vivra-t-il plusieurs rebondissements au cours des prochains épisodes?

De nouveaux éléments vont s’ajouter à l’enquête concernant David (Patrick Hivon). Richard est convaincu qu’il n’est pas mort, mais, comme ça arrive souvent dans la vie des policiers, il y a une différence entre savoir que quelqu’un a commis un crime et avoir les preuves nécessaires pour intercepter cette personne et démontrer sa culpabilité hors de tout doute. Pour l’instant, David est porté disparu, mais de nouveaux événements vont survenir, et Richard sera très occupé.

Êtes-vous encore en tournage pour «L’Échappée»?

Oh oui! On tourne durant huit mois. On a commencé en avril ou en mai, et on continue jusqu’en janvier, environ.

Le personnage de Richard est-il celui dont les gens vous parlent le plus depuis le début de votre carrière?

Oui, probablement, car c’est une émission grand public qui a de bonnes cotes d’écoute. Je rencontre aussi des fans de «Trop», et je travaille également sur «Mouvement Deluxe», une émission en stop motion avec des marionnettes. Je prête ma voix à un des personnages. C’est diffusé la nuit, sur Télétoon, et c’est en train de devenir viral. C’est le genre de chose que les gens du milieu regardent, et on m’en parle souvent. C’est Mathieu Handfield qui dirige ce projet; on a vraiment un fun fou!

Avez-vous d’autres projets en vue?

Oui, je travaillerai sur un nouveau projet cet automne. Ce sera pour Super Écran, mais je ne peux pas révéler plus de détails. Je suis aussi en train de tourner un film en ce moment («Nadia Butterfly», un long métrage de Pascal Plante qui met en vedette la nageuse Katerine Savard, médaillée aux Jeux olympiques de Rio, NDLR).

Outre votre travail de comédien, on sait bien peu de choses à votre sujet...

Je ne parle pas beaucoup de ma vie privée; c’est un choix que j’ai fait. Je dirais que je suis quelqu’un de très passionné par la langue, puisque je fais beaucoup de voix. J’aime travailler avec les mots, ça m’interpelle énormément. J’aime aussi le sport, je joue au hockey, au tennis... Mais pour ce qui est de ma vie personnelle, je garde ça pour moi.

Est-ce une façon de vous distancer de vos rôles?

Oui, c’est bien de ne pas trop en révéler sur nous. Ainsi, quand on joue des personnages, les gens ne nous mettent pas dans un moule. Ça nous donne de la latitude, je trouve. Plus jeune, mes idoles étaient Roy Dupuis et Luc Picard, des acteurs qui n’en dévoilent pas beaucoup sur leur vie privée. Moi, ça m’aidait quand je les voyais jouer, j’embarquais dans leurs personnages... Quand la vraie vie prend le dessus, on dirait qu’on voit la personnalité publique plus que le personnage. Alors, comme acteur, j’essaie de rester discret.

«L’Échappée», lundi 20 h, à TVA. La troisième saison de «Trop» est offerte sur Tou.tv Extra. Pour voir les épisodes de «Mouvement Deluxe»: mouvementdeluxe.com.