/news/society

Une militante des droits des personnes obèses dénonce une approche douteuse d'une compagnie pharmaceutique

Véronique Morin | Agence QMI

Stock Adobe

Édith Bernier, une blogueuse qui milite pour les droits des personnes obèses et contre la «grossophobie», raconte avoir été ciblée par un «communiqué trompeur» concernant une étude financée par une compagnie pharmaceutique.

«On présentait une étude appelée ACTION comme une étude de Santé Canada [par erreur], mais l'ensemble du message du communiqué était très stigmatisant», a-t-elle raconté vendredi en entrevue à l'émission «Les Effrontées» à QUB radio. On parlait des personnes grosses comme des abrutis qui ne savent pas ce qui leur arrive.»

Les termes choisis dans le communiqué lui ont alors mis la puce à l'oreille. Elle a découvert que l'étude en question était plutôt l'initiative d'Obésité Canada, un organisme de bienfaisance, mais que l'étude était «parrainée» par la compagnie pharmaceutique Novo Nordisk.

«C'est une compagnie privée qui commercialise le Saxenda. [...] C'est un médicament pour la perte de poids», a précisé Édith Bernier, qui ne comprend pas pourquoi le communiqué lui a été envoyé à elle, puisqu'elle est reconnue pour dénoncer la discrimination des personnes grosses, notamment dans son blogue «grossophobie.ca ».

«Donc là, on a une étude qui dit que les employeurs ne couvrent pas assez les frais des médicaments reliés au contrôle du poids et de l'obésité», a-t-elle raconté.

Selon Obésité Canada, l’obésité affecte un Canadien sur trois et est la principale cause de diabète de type 2, d’hypertension, de maladies cardiaques, d’AVC, d’arthrite, de cancer et d’autres importants problèmes de santé.

«L'obésité ne mène pas [à ces maladies], c'est un facteur de risque. Oui, l'obésité peut être un facteur de risque pour un paquet d'affaires, mais le tabagisme aussi», a-t-elle défendu.

De son point de vue, la Journée de lutte contre l'obésité est plutôt une «journée de discrimination des grosses personnes».

«J'ai l'impression qu'on est dans une journée de lutte aux personnes grosses», a-t-elle conclu.