/elections

L'ex-PDG de VIA Rail conseillerait Scheer sur les coupes en subventions aux entreprises

Émilie Bergeron | Agence QMI

Le chef conservateur entend nommer l’ex-PDG de VIA Rail, Yves Desjardins-Siciliano, à la tête de la commission qu’il compte mettre sur pied, s’il est porté au pouvoir, pour couper 1,5 milliard $ par an dans les subventions accordées aux entreprises.

«Un nouveau gouvernement conservateur va donner cet argent à ceux qui en ont vraiment besoin, c’est-à-dire vous et votre famille», a dit Andrew Scheer au cours d’un arrêt de campagne à Burnaby, en Colombie-Britannique, samedi.

Il promet de faire de M. Desjardins-Siciliano le coprésident de son éventuelle Commission pour la réduction des subventions aux entreprises, dans ses 100 premiers jours au pouvoir, aux côtés de l’ex-vice-premier ministre de la Colombie-Britannique Kevin Falcon.

Cette organisation, qui relèverait du ministère des Finances, serait aussi chargée de proposer des mesures de performance concernant les programmes de subventions aux entreprises.

Les conservateurs arguent que trop d’argent des coffres de l’État sert à financer des entreprises qui sont déjà rentables.

«Comme partout au gouvernement, l’utilisation de l’argent des contribuables doit être efficace et produire des avantages maximaux pour l’économie canadienne. Je suis honoré de coprésider cet examen avec un éminent Canadien, et j’ai l’assurance que nous allons obtenir les résultats attendus», a réagi par communiqué l’ex-patron de VIA Rail.

Ce dernier a négocié afin que le Canada investisse 1,5 milliard $ dans un nouveau parc de trains en vue du futur corridor Québec-Windsor.