/elections

Une candidate libérale a possiblement contrevenu à la loi en publiant une photo de son vote

Émilie Bergeron | Agence QMI

Une candidate libérale du Québec a partagé sur les réseaux sociaux une photo d’elle avec son bulletin de vote, le X à côté de son nom, ce qui est contraire à la loi.

Sur la photo qu’a publiée sur Facebook Claude Thibault, candidate dans Abitibi–Témiscamingue, on peut en effet clairement voir qu’elle a coché la case à côté de son nom.

«Un vote est un privilège. C’est un moment de célébrer notre démocratie et confirmer les aspirations qui dessineront notre futur comme région», a-t-elle aussi écrit pour inciter les électeurs à exercer leur droit de vote en grand nombre alors qu’elle votait par anticipation.

La publication a toutefois été retirée, samedi en fin d’après-midi.

«La publication d'une photo d'un bulletin de vote marqué (de quelque manière que ce soit), y compris sur les médias sociaux, constitue une infraction à la Loi [électorale du Canada]» a expliqué un porte-parole d’Élections Canada, Ghislain Desjardins.

Le fait même de prendre en photo un tel document contrevient par ailleurs au principe de secret du vote.

Tout contrevenant s’expose à une amende pouvant atteindre 5000$ ou à une peine d’emprisonnement maximale de six mois. Dans certains cas, les deux peines s’appliquent.

Il revient toutefois d’abord au commissaire aux élections fédérales de déterminer s’il faut sévir.

«Le commissaire traiterait ces incidents au cas par cas et examinerait tous les faits avant de prendre une décision», a précisé Matthew McKenna, un autre responsable des relations avec les médias pour Élections Canada.

Appelé à commenter la photo de sa candidate, le Parti libéral du Canada s’est contenté d’indiquer que Mme Thibault avait retiré sa publication problématique.

Rappelons que cette candidate a dû s’excuser lors de la précédente campagne de 2015 pour s’être garée dans un stationnement réservé aux personnes à mobilité réduite, sans raison valable.