/news/politics

L'OQLF assure qu'elle fera respecter les nouvelles règles d'affichage en français

Agence QMI

Philippe Orfali

L'Office québécois de la langue française (OQLF) a assuré, dimanche, qu'elle a l'intention de faire respecter les nouveaux règlements pour promouvoir l'affichage en français dans les commerces d'ici la fin novembre.

Samedi, le «Journal de Montréal» rapportait que l'OQLF n'avait toujours pas déterminé à partir de quand elle interviendrait pour faire respecter le règlement adopté par le gouvernement Couillard.

Celui-ci prévoit que les entreprises doivent assurer une «présence suffisante» du français sur leur façade, par exemple en ajoutant un slogan.

Le règlement n'oblige cependant pas les entreprises à franciser leur nom de commerce ou à ajouter un descriptif en français devant leur nom.

L'OQLF a assuré dimanche avoir mené plusieurs «activités de communication» depuis l'adoption du règlement en 2016.

«Depuis juillet 2019, l'Office a accentué ses efforts de promotion et d'accompagnement des entreprises en menant une vaste opération de surveillance afin de vérifier la conformité de l'affichage auprès de 1 000 entreprises», a indiqué l'organisation par communiqué.

Les entreprises ont jusqu'au 24 novembre prochain pour se conformer aux nouvelles exigences.

«À compter du 25 novembre, les interventions de correction débuteront.

Sauf circonstances exceptionnelles, aucun délai supplémentaire ne sera accordé aux entreprises qui ont déjà été avisées des correctifs qu'elles devaient apporter à l'affichage de leurs marques de commerce», a assuré l'OQLF.