/news/society

Marathonienne, mère de famille et étudiante!

Roby St-Gelais | Le Journal de Montréal

Photo Annie T. Roussel

Certains profitent de la mi-session scolaire pour partir en voyage. D’autres pour festoyer tard dans la nuit. Catherine Papillon, elle, s’est offert un résultat qu’elle n’est pas prête d’oublier en plein retour aux études, neuf mois après avoir accouché de son deuxième enfant.  

«Honnêtement, je ne pensais pas que j’allais performer autant que ça, a dit la coureuse de Saint-Augustin, auteure du troisième temps provisoire. Je l’ai vraiment trouvé très beau en zigzaguant dans les rues de Québec. C’est une belle course.»

Mère de famille de 29 ans, elle a décidé d’amorcer une nouvelle vie professionnelle au cours des derniers mois en s’inscrivant au baccalauréat en enseignement de l’Université Laval après avoir travaillé comme éducatrice en garderie.

Entre son temps passé sur les bancs d’école et son rôle auprès de sa marmaille avec son conjoint, le sport s’invite naturellement dans sa routine comme besoin essentiel.

«Ça fait vraiment du bien et j’ai quand même deux enfants, mon plus petit a 9 mois, alors ça me permet de prendre du temps pour moi, a reconnu celle qui courait la distance pour une sixième fois. Mais je ne performe pas comme ça d’habitude!»

En dévorant les kilomètres, hier, elle avait aussi une pensée pour son père qui participait au même moment au rendez-vous de Chicago avec d’autres membres du club de l’Université Laval.

Victoire en suspens d’une Américaine

C’est l’Américaine Carolyn Shaw qui a enlevé les honneurs de ce volet féminin du Marathon en franchissant le fil d’arrivée en 3 h 05 min 37 s. Du moins, selon les premiers résultats officiels, qui pourraient être revus en raison de problèmes dans l’enregistrement des temps.

«À l’heure actuelle les résultats sont en analyse pour clarifier le top 3 féminin et seront communiqués dès que possible», a expliqué au Journal Marianne Pelchat, productrice déléguée chez Gestev qui organise l’événement.   

Qu’importe le dénouement de l’affaire, Shaw, qui complète des études supérieures en administration des affaires, n’était pas peu fière de sa performance. Elle a fait le voyage au Québec en compagnie d'une amie pour l'occasion.

«Je ne pensais pas du tout gagner et c’était plus beau que je ne me l’imaginais avec les arbres le long du parcours, la foule a toujours été très chaleureuse et encourageante. Je n’ai que de bonnes choses à dire», a dit la représentante de la Virginie.