/news/world

Une enfant arrêtée par la police pour avoir braqué un pistolet imaginaire

Agence QMI

Children hand pointing with index finger or making gun gesture on blur green garden background. Kid hand show up forefinger correct or point.

zilvergolf - stock.adobe.com

Une fille de 12 ans a été arrêtée après avoir prétendu tirer sur ses camarades avec un «pistolet» imaginaire, au Kansas.

Selon le «Kansas City Star», la jeune fille d’Overland Park, dans la banlieue sud de la métropole de l’État, aurait mimé une arme avec son pouce et son index et l’aurait pointé en direction, un après l’autre, de quatre de ses camarades, avant de retourner l’«arme» contre elle.

La fille a été alors arrêtée et emmenée hors de l’école, menottée. Elle a été ensuite accusée au criminel pour menace lors des faits remontant au 18 septembre, d’après le journal.

Le district scolaire de Shawnee Mission n’est pas responsable de l’arrestation, a déclaré le porte-parole David Smith. Au lieu de cela, il a montré du doigt la police.

«Je tiens à être très clair. L’arrestation de cette étudiante n’était absolument pas liée à une politique du district, a-t-il déclaré à la télévision locale KSHB. C’était une décision du service de police municipal et nos politiques n’ont aucune incidence sur les décisions prises par le service de police.»

La police a déclaré, pour sa part à la KSHB, qu’elle avait été informée d’une menace potentielle par le biais du portail de signalement en ligne du district scolaire. L'officier ressource de l'école et un membre du personnel auraient alors interrogé la suspecte et un témoin, avant de décider de procéder à l'arrestation.

«Assurer la sécurité de tous les membres d'une école ou d'une communauté est la priorité absolue et demande une vigilance constante. Les parents doivent rappeler à leurs enfants quels comportements adopter à l'école. La population doit aussi comprendre que chaque cas fait l'objet d'une enquête approfondie avant toute arrestation et toute dénonciation. Une plainte a, de plus, été déposée», a déclaré la police par voie de communiqué.

Ils ont ajouté que la jeune fille de 12 ans avait été emmenée dans un «établissement approprié» après son arrestation.Des images de la KSHB montrent aussi que l'école dispose de panneaux interdisant de véritables armes à feu en son sein.