/news/world

Un couple s’inquiète pour ses proches en Équateur

TVA Nouvelles

Capture d'écran TVA Nouvelles

Un couple québécois est resté rivé à son écran ces derniers jours, voyant avec impuissance des scènes de violence qui se sont produites à Quito, en Équateur, où se trouvent des proches et des amis.

«Ce sont mes amis, mes compatriotes de l’Équateur, a dit Mercedes, qui possède une maison à Quito avec son conjoint. Quand j’ai vu ça, ça m’a touchée. En voyant les images vidéo, j’ai dit non, ça se peut pas. Ce n’était pas comme ça avant.»

Les nouvelles provenant de leurs proches ne les rassurent pas. Notamment, une amie rejointe au téléphone a affirmé ne plus avoir de nourriture.

Les valises de Mercedes et de son mari sont prêtes. Ils aimeraient partir pour l’Équateur, tout en espérant un retour au calme.

L'Équateur est sorti lundi de sa pire crise depuis des décennies, avec un pays paralysé pendant près de deux semaines et de violentes manifestations contre la hausse des prix des carburants, qui ont fait sept morts et 1300 blessés.

Un accord a été trouvé dimanche soir entre le mouvement autochtone, fer de lance de la contestation, et le gouvernement qui a accepté de retirer le décret controversé.

Le 3 octobre, des manifestations contre l'entrée en vigueur des nouveaux tarifs (avec des hausses allant jusqu'à 123%) dégénèrent en affrontements avec les forces de l'ordre. Le président a ensuite décrété l’état d’urgence.

Dans la même catégorie