/news/law

Femme brûlée vive à Québec: bref passage de l’ex-mari en cour

Dominique Lelièvre | Le Journal de Québec

CAPTURE D'ÉCRAN, TVA NOUVELLES

L’homme accusé d’avoir allumé un feu sur son ancienne conjointe en août dernier restera détenu au moins jusqu’au 13 novembre prochain, date à laquelle les parties ont convenu de tenir son enquête sur remise en liberté.

Frej Haj-Messaoud, accusé de tentative de meurtre dans ce dossier, s’est présenté pour la forme devant la juge Rachel Gagnon, au palais de justice de Québec, mardi matin.

Vêtu d’un pull gris, l’homme de 39 ans a écouté attentivement son avocat et la couronne discuter. La procédure n’a duré que quelques brèves minutes.

L’avocat de l’accusé, Me Alex Savoie, a demandé une audience d’une journée pour tenir l’enquête sur remise en liberté.

La poursuite et la défense ont convenu de se retrouver le 13 novembre pour cette étape, sous réserve de la disponibilité d’un juge lors de cette journée.

La victime de 27 ans a pris feu sous les yeux de plusieurs témoins horrifiés, dont sa mère et ses enfants, le soir du 9 août, dans le quartier Saint-Sauveur, à Québec, vraisemblablement aspergée d’essence.

La femme a été brûlée au troisième degré et a dû être plongée dans un coma pendant plusieurs jours. On ne craint plus pour sa vie.

Dans la même catégorie