/regional/saguenay

Les infirmières du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont «à boutte»

Jean Houle | TVA Nouvelles

La couleur orange est à la mode chez les infirmières qui travaillent dans les hôpitaux, CHSLD et CLSC du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En effet, les infirmières ont décidé de porter des chandails orange les mardis et vendredis, jusqu'à nouvel ordre, en guise de moyen de pression. Une infirmière avec une allure de zombie, accompagnée de l'inscription «J'taboutte», est affichée bien en évidence sur les t-shirts du personnel.

Le syndicat a décidé d'aller de l'avant avec ce moyen de pression puisqu'il sollicite une rencontre avec les autorités de la santé depuis plusieurs semaines, sans résultat.

«Tout va mal... Tout, tout va mal!», a déploré la présidente du syndicat des professionnelles en soins du Saguenay-Lac St-Jean, Julie Bouchard.

Plusieurs problèmes sont décriés, incluant des cas disciplinaires qu'on prend des mois à régler, des chasses aux sorcières quand un membre s'adresse au syndicat, des congés de maladie mis en doute et du harcèlement psychologique.

«On demande à la direction de s'attaquer aux véritables problèmes et de ne pas s'attarder sur des choses sans importance. Si nous n'avons pas de réponse bientôt, nous lanceront d'autres moyens», a poursuivi Mme Bouchard.

La convention collective, ratifiée en juin dernier, prévoyait l'embauche de ressources pour limiter le temps supplémentaire obligatoire. Le syndicat déplore cependant qu'une vingtaine de clauses du contrat ne soient toujours pas en voie d'être appliquées.

Selon l'organisation, ce retard se traduit par une augmentation du taux d'absentéisme, qui dépasse maintenant 9 %.