/news/elections

PolySeSouvient fustige les conservateurs sur le contrôle des armes

Agence QMI

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

Les familles de victimes et survivants de tueries estiment que les engagements des «conservateurs représentent la plus grande menace pour le contrôle des armes à feu au Canada».

Dans un communiqué publié mardi, le collectif en arrive à cette conclusion après une analyse des actions et promesses électorales de tous les principaux partis politiques fédéraux.

«Le Parti conservateur continuerait de démolir le contrôle des armes. Il annulerait le seul progrès modeste réalisé en 23 ans, rendrait les armes d’assaut et les chargeurs à grande capacité plus accessibles et miserait, comme le souhaite le lobby pro‐armes, principalement sur la répression», déplore PolySeSouvient qui rappelle que voilà près de 30 ans qu’a eu lieu le massacre du 6 décembre 1989, à l’École Polytechnique de Montréal.

A contrario, les familles saluent les promesses des libéraux de Justin Trudeau soutenant que ce sont les «plus fortes de la campagne.

«C’est l’interdiction des armes d’assaut qui représente non seulement la mesure la plus concrète, mais aussi la plus importante. Voilà pourquoi nous misons sur cette mesure», a fait savoir la coordonnatrice de PolySeSouvient Heidi Rathjen, témoin de la tuerie à l'École Polytechnique.

Au cours de la campagne, les libéraux ont promis l’interdiction des armes d’assaut, dont les fusils semi-automatiques AR-15, mais également l’instauration d’un programme de rachat de ces armes. Ils promettent aussi de donner aux municipalités la possibilité de restreindre ou d’interdire les armes de poing.

Pour sa part, le chef conservateur, Andrew Scheer, a refusé de s’engager pour le bannissement, estimant que ce n’est pas la solution appropriée.

«Avec l’expérience, nous avons appris à ne pas se fier aux promesses trop générales ou trop vagues, a mentionné Mme Rathjen. Nous considérons significatives seulement celles qui sont concrètes et précises, c’est à dire qui ne laissent pas ou peu de place à l’interprétation, afin d’écarter celles qui pourraient, en bout de ligne, ne rien apporter à la sécurité publique.»

Pour les autres formations, PolySeSouvient estime que le Parti populaire va augmenter l’accès aux armes d’assaut et légiférer pour protéger les intérêts des propriétaires d’armes tandis que le Bloc québécois, le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert appuieraient un meilleur contrôle en général et interdiraient les armes d’assaut.