/regional/quebec/quebec

Un ancien joueur des Canadiens embauché dans un Tim Hortons

Catherine Bouchard | Journal de Québec

L’ancien joueur de hockey Donald Brashear, qui a gagné plus de 15 millions $ au cours de sa carrière professionnelle, vient d’être embauché dans un Tim Hortons de Québec, après avoir vécu plusieurs démêlés avec la justice ces dernières années.

L’ancien joueur du Canadien de Montréal a été aperçu dans les derniers jours en train de servir le café aux clients du Tim Hortons de la rue Bouvier, à Québec, qui appartient à son ami Pierre Sévigny, lui aussi un ancien porte-couleurs du CH.

Préférant ne pas faire de vagues avec cette embauche, Pierre Sévigny a indiqué que Brashear avait été engagé pour lui prêter main-forte. Il a préféré ne pas commenter l’arrivée de son nouvel employé de 47 ans, un ailier gauche de la Ligue nationale de hockey pendant 15 saisons.

L’après-carrière de Brashear, qui avait l’habitude de conduire une luxueuse Lamborghini dans les rues de Québec, a été marquée par plusieurs démêlés avec la justice.

«C’est un employé, c’est tout. On vient de commencer, il est là pour m’aider, moi», indique M. Sévigny.

Pénurie de main-d’œuvre

Comme bien d’autres restaurateurs, le franchisé est aux prises avec la pénurie de main-d’œuvre, ce qui explique en partie la présence de Brashear sur la liste de ses employés.

«On y va un jour à la fois, on verra comment ça va aller», ajoute brièvement M. Sévigny.

La nouvelle de la présence de Donald Brashear derrière le comptoir d’un Tim Hortons de Québec s’est rapidement répandue sur les réseaux sociaux.

Sa présence n’a rien à voir avec la promotion actuelle de la chaîne pour des cartes de hockey de la LNH.

Après sa retraite de la LNH en 2010, celui que l’on surnomme également Brash a connu une période plus difficile.

En 2011, l’ailier gauche a été condamné à 18 mois de probation et à 6000 $ d’amende pour voies de fait simple commis sur un joueur de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), après match.

Une poursuite au civil a suivi en 2014. Le tribunal a condamné Brashear à verser un peu moins de 10 000 $.

Entreprise en faillite

En novembre 2018, son entreprise – les immeubles Brash 87 – a été mise en faillite et a été poursuivie au civil.

L’ancien hockeyeur a été condamné à payer 200 000 $ pour des prêts hypothécaires non remboursés.

Il a également été arrêté à son domicile de Québec le 5 juin dernier et a comparu le 12 août pour des chefs d’accusation de méfait et possession de drogue.

Sa carrière de hockeyeur

- 47 ans

- Né aux États-Unis, il a grandi à Val-Bélair.

- Il possède les deux nationalités.

- En 1996, l’ailier gauche du Canadien est échangé aux Canucks après une altercation avec l’entraîneur Mario Tremblay.

- Le 21 février 2000, il est victime d’un des gestes les plus violents de l’histoire de la LNH alors que Marty McSorley le frappe à la tête avec son bâton.

- En 2004-2005, en raison du lock-out de la LNH, il joue pour le Radio X de Québec.

- L’attaquant a aussi joué pour les Flyers, les Capitals et les Rangers.

- En 1025 parties dans la LNH, il cumule 85 buts et 120 passes, pour 205 points. Sa fiche montre également 2634 minutes de punition.