/news/politics

3e lien: les Hurons-Wendats enfin consultés

Marc-André Gagnon | Le Journal de Québec

DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

Contrairement à ce qu'a affirmé le cabinet du premier ministre, jamais la Nation huronne-wendat n'avait été consultée sur le projet de 3e lien jusqu'à ce que le grand chef Konrad Sioui lève la main.

Plus de deux ans après la création du bureau d’un projet sur le 3e lien, une première rencontre officielle est toutefois en préparation et devrait avoir lieu prochainement, à une date qui reste à préciser.

«Dans une perspective d’échange et de bonnes relations », le grand patron du projet de tunnel Québec-Lévis, Frédéric Pellerin, a récemment fait parvenir une invitation au grand chef Sioui.

«[...] Le Ministère désire organiser une rencontre avec votre nation pour présenter le projet, vous informer de son état d’avancement et des étapes à venir», peut-on lire dans une lettre rendue publique à la suite d’une demande d’accès à l’information.

Terres ancestrales

Le document daté du 10 septembre dernier a été envoyé par courrier recommandé le jour même où le grand chef Sioui effectuait une sortie médiatique remarquée visant à assurer que les droits et les terres ancestrales de sa Première Nation soient respectés.

En plus de réclamer que les Hurons-Wendat soient consultés et impliqués dans la réalisation du projet, M. Sioui avait exigé une évaluation environnementale fédérale, par crainte d’être ignoré par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

«Encore trop tôt», avait aussitôt indiqué à La Presse le bureau du premier ministre. «La nation demeure informée tout au long du processus de réalisation du projet de troisième lien et continuera d’être consultée et entendue», avait alors déclaré l’attaché de presse de François Legault, Ewan Sauves.

Or, «ce n'était pas vrai, on était tenus à l'écart», a assuré encore hier Sioui, qui trouve «incroyable» de ne pas avoir été impliqué «au début, en partant».

Avant octobre 2022

Relancé par Le Journal, le cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel, s’est défendu mardi en indiquant que «la nation huronne-wendat a été invitée, comme tous les élus de la région» au dévoilement du tracé du tunnel Québec-Lévis, le 27 juin dernier.

«Malheureusement, les élus de la nation n’ont pas jugé bon être présents», a souligné le directeur des communications de M. Bonnardel, Sébatien Lépine.

Selon la lettre de M. Pellerin, M. Sioui a également participé, au cours de l’été 2018, à une rencontre organisée par le MTQ. Différents scénarios avaient alors été présentés par Véronyque Tremblay.

M. Pellerin signale par ailleurs que «tout est mis en œuvre pour que ce projet majeur soit réalisé et que des travaux débutent avant le mois d’octobre 2022.»

Dans la même catégorie