/regional/estduquebec/basstlaurent

Est-du-Québec: plus de sièges et de vols pour joindre Montréal

Katia Laflamme | Agence QMI

L'Aéroport régional de Mont-Joli, au Bas-Saint-Laurent, veut que davantage de passagers transitent par ses installations.

Pour ce faire, certaines modifications au programme d'Air Canada ont été faites.

Tout d'abord, on change le type d'appareil pour effectuer la liaison vers Montréal. Le vol Montréal-Baie-Comeau-Mont-Joli sera maintenant opéré par un Dash 8-300 au lieu d’un Dash 8-100. Cet appareil compte 50 sièges comparativement à 37.

De plus, cet avion est équipé d’un système de guidage à l’atterrissage plus performant, ce qui permettra aux appareils de se poser plus facilement dans des conditions météo défavorables.

«Les anciens appareils, les pilotes devaient prendre la décision d’atterrir ou non à 400 pieds alors que les nouveaux pourront le faire à 250 pieds», a expliqué Chantal Duchesne, directrice générale de l’Aéroport régional de Mont-Joli, mercredi.

Ce nouvel équipement permettra d’améliorer la fiabilité des vols et de réduire les annulations ainsi que les retards.

Un deuxième vol quotidien

Par ailleurs, Air Canada ajoute un deuxième vol par jour dès le 27 octobre pour desservir Mont-Joli et Baie-Comeau, sur la Côte-Nord. Le vol du matin partira de Baie-Comeau à 9 h 55 et de Mont-Joli à 10 h 40 pour arriver à l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau vers 12 h 15.

Le vol en fin de journée quittera Mont-Joli à 17 h 45 et Baie-Comeau à 18 h 30 pour une arrivée prévue à Montréal vers 20 h 15.

Avec l’ajout d’un second vol et l’utilisation d’un appareil plus grand, on augmente ainsi la capacité jusqu’à 100 passagers par jour pour ces deux destinations.

Ce second vol permettra aussi aux passagers de voler de Baie-Comeau et Mont-Joli vers certaines destinations internationales avec un vol de correspondance à Montréal. La modification des horaires permet aux passagers de faire concorder des départs vers la Floride, le Mexique, Cuba et Paris plus facilement en évitant une nuitée à Montréal.

Nouvelle offre pour la clientèle internationale

Les acteurs de l’industrie touristique dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie travaillent également sur une offre qui s’adresse à la clientèle internationale.

Les touristes qui viennent visiter ces régions présentement doivent le faire par eux-mêmes ou encore dans un circuit organisé.

Il sera bientôt possible pour les touristes de faire l’achat d’un forfait «tout inclus» qui offrira une offre combinée, incluant le vol, l’hébergement, la location de voiture et des activités.

Selon le président du conseil d’administration du Québec Maritime, Alexander Reford, c’est une offre qui manquait pour pleinement développer la région. «On arrive à Mont-Joli, on a l’auto, on part dans un voyage structuré avec des offres alléchantes que l’on peut déjà acheter via les plateformes de réservation», a-t-il dit mercredi à TVA Nouvelles.

Alexander Reford, qui est également propriétaire des Jardins de Métis, croit que cette option «facilite l’achat et on va promouvoir la destination d’une façon beaucoup plus intégrée».