/news/society

Greta Thunberg tentera de mobiliser l'Alberta

Agence QMI

Après avoir pris la tête d'une manifestation monstre rassemblant des centaines de milliers de personnes à Montréal, la jeune militante environnementaliste Greta Thunberg tentera de faire de même vendredi à Edmonton, en Alberta.

Greta Thunberg, qui visite l'Amérique du Nord depuis la fin août et qui était de passage à Montréal le 27 septembre, avait annoncé en début de semaine qu'elle comptait se rendre en Alberta, sans donner plus de détails.

Le groupe Climate Justice Edmonton a toutefois annoncé que la militante suédoise passera par amiskwaciwâskahikan (le nom cri d'Edmonton) dans le cadre d'une marche qui se terminera devant l'Assemblée législative de la province.

Le maire de la capitale albertaine, Don Iveson, avait déjà invité mardi Greta Thunberg à visiter l'hôtel de ville et à discuter de la Déclaration d'Edmonton, un engagement de maires à lutter contre les émissions de gaz à effet de serre.

Le gouvernement progressiste-conservateur de Jason Kenney avait cependant ironisé en début de semaine sur le passage de la militante suédoise dans cette province productrice de pétrole.

«Nous espérons que mademoiselle Thunberg saura reconnaître les standards environnementaux et en droits de la personne de l'Alberta, particulièrement en comparaison de dictatures productrices de pétrole comme l'Arabie saoudite, l'Iran, la Russie et le Venezuela - qu'elle visitera probablement par la suite -», avait commenté Christine Myatt, porte-parole pour le bureau du premier ministre, dans une déclaration envoyée aux médias locaux.

«J'espère que mademoiselle Thunberg appréciera la beauté des paysages de l'Alberta et nos standards en matière d'environnement et de droits de l'homme», avait renchéri le ministre de l'Environnement, Jason Nixon, sur son compte Twitter.