/news/law

Le jury séquestré au procès d'Ugo Fredette

Claudia Berthiaume | Journal de Montréal

Les neuf femmes et trois hommes qui composent le jury chargé du sort d’Ugo Fredette amorceront leurs délibérations jeudi.

Les 12 jurés ont reçu mercredi les directives de la juge Myriam Lachance, au palais de justice de Saint-Jérôme.

La magistrate a eu besoin de toute la journée pour expliquer en détail les différents verdicts possibles.

Le jury sera reclus tant qu’il ne sera pas arrivé à deux verdicts unanimes.

Fredette est accusé des meurtres prémédités de sa conjointe Véronique Barbe et d’Yvon Lacasse, un aîné dont il a pris le véhicule pour fuir avec un enfant de 6 ans.

L’homme de 44 ans a déjà admis avoir causé la mort des deux victimes. Cependant, il a soutenu que sa conjointe l’avait provoqué et qu’il n’a jamais eu l’intention de tuer l’aîné.

Pour la Couronne, Fredette aurait plutôt harcelé Véronique Barbe avant le drame, en plus de la séquestrer dans sa résidence le jour même.

Toujours selon la poursuite, l’accusé avait planifié de tuer M. Lacasse pour avoir un nouveau véhicule de fuite.

Verdicts

Si le jury adhère à la thèse de la Couronne, Fredette sera déclaré coupable de deux meurtres prémédités, entraînant automatiquement une peine de détention à vie, sans libération avant 25 ans. Comme il y a deux victimes, ce délai pourrait même être doublé.

Si le jury croit plutôt la version de l’accusé, il sera déclaré coupable de deux homicides involontaires. C’est la juge qui dicterait la peine appropriée.

Enfin, le jury pourrait aussi décider d’écarter toute forme de préméditation. Le chef de meurtre non prémédité entraîne aussi une peine de prison à perpétuité, avec un minimum se situant entre 10 et 25 ans.

Dans la même catégorie