/news/elections

Le NPD peut être la grande surprise, croit Jagmeet Singh

Agence QMI

CAPTURE D'ÉCRAN/POOL

Évoquant la vague orange engendrée par Jack Layton en 2011, le chef néo-démocrate Jagmeet Singh a conclu sa dernière visite au Québec en affirmant que son parti pourrait causer la surprise lundi prochain.

Accueilli triomphalement au Bain Mathieu, où plusieurs militants et candidats néo-démocrates étaient réunis, M. Singh s’est félicité de sa campagne positive. «Nous avons gardé l’espoir et cet espoir est en fait contagieux», a-t-il fait savoir.

Il a aussi évoqué la mémoire de l’ex-leader néo-démocrate Jack Layton qui avait réussi à séduire les électeurs du Québec en 2011 en y faisant élire 59 députés néo-démocrates. «C’est grâce à lui que je suis en politique maintenant», a-t-il dit.

«C’est grâce à Jack Layton si le NPD occupe une telle place dans le cœur des Québécois, a-t-il ajouté. Je crois fermement au rêve de Jack Layton de rassembler tous les progressistes du Québec avec les progressistes du Canada pour travailler ensemble pour bâtir un meilleur monde.»

Comme il avait fait en matinée, à Hudson, le chef néo-démocrate a martelé en soirée son message voulant que le seul choix progressiste qui s’offre aux électeurs québécois est le Nouveau Parti démocratique (NPD).

«Nous pouvons causer la grande surprise de cette élection, mais, pour ça, il faut faire élire un maximum de députés progressistes, un maximum de députés NPD», a-t-il précisé lançant à ses troupes qu’il «reste cinq jours avant de faire l’histoire».

«L’espoir est bien vivant et le NPD aussi est bien vivant, a-t-il ajouté. Nous devons être audacieux et nous pouvons être ambitieux.»

À l’attaque, Jagmeet Singh n’a épargné aucun de ses adversaires. Il a accusé les libéraux de «mentir», de «toujours demander aux électeurs d’attendre» alors que les gens ont «besoin d’actions dès maintenant».

«[Justin Trudeau] essaye de nous faire croire qu’il n’y a pas d’autres choix [que de voter libéral]», a-t-il dénoncé. «Les gens en ont assez de voter contre quelque chose [...] c’est pour ça qu’ils vont voter pour le NPD», a-t-il fait savoir. «Vous pouvez voter pour des leaders qui ont du courage», a-t-il martelé.

Il s’en est aussi pris au Bloc québécois comme en matinée. «Du côté du Bloc, on doit reconnaître qu’ils ont surpris durant cette campagne, mais pas toujours dans les bonnes façons», a-t-il dit, déplorant que dans les rangs bloquistes, il y a «des fans de Marine Le Pen et du Front national».

«À tous les gens qui sont inconfortables avec la situation actuelle au Bloc, je vous invite à vous joindre à nous. Vous trouverez votre place au NPD, parce que les progressistes, c’est nous», a-t-il ajouté en reprenant le slogan bloquiste.

Rappelons que quatre candidats bloquistes ont dû s’excuser la semaine dernière pour avoir tenu ou partagé des propos anti-islam. Leur chef Yves-François Blanchet s'est pour sa part excusé au nom du parti. Mercredi matin, M. Singh a fait savoir que c’est la responsabilité du chef et du parti de «montrer si c’est acceptable ou non».

Dans la même catégorie