/regional/troisrivieres/mauricie

Le siège social d'un CIUSSS pris d'assaut

Charel Traversy | TVA Nouvelles

Des travailleurs en santé ont pris d'assaut mercredi le siège social du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ), à Trois-Rivières. Ils disent être victimes d'injustice depuis la signature de la nouvelle convention collective en avril dernier.

Selon le syndicat, des problèmes avec la liste de rappel perdurent depuis des mois, des affections ne sont pas respectées et l’expérience de travail de plusieurs préposés aux bénéficiaires n’est pas reconnue.

«On ne demande pas grand-chose. On a simplement demandé de nous respecter en tant qu'être humain et de respecter notre nouveau contrat de travail», a expliqué Pascal Bastarache, président du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et des métiers du CIUSSS-MCQ.

Les manifestants ont fait du bruit et gonflé des centaines de ballons à l'intérieur des bureaux pendant près d’une heure. Les policiers de Trois-Rivières sont intervenus pour demander aux travailleurs syndiqués de sortir.

Des préposés aux bénéficiaires mécontents

Michel Marchand a 18 ans d'ancienneté comme préposé aux bénéficiaires au centre d’hébergement Cloutier-du-Rivage. Avec l'arrivée de la nouvelle convention collective, son expérience de travail n'est pas pleinement reconnue.

«C'est vraiment pour les patients qu'on reste. Il y a des employés qui ont cinq ans d'ancienneté et qui gagne plus cher que moi qui en a 18 ans et d'autres collègues qui en ont 30. Avec toute la pression qu'on a au travail, ça s'ajoute au fait que notre travail, on l'aime de moins en moins», a-t-il confié.

Catherine Héroux, aussi préposée aux bénéficiaires, vit une situation similaire. «On a baissé d'échelon salarial le 2 avril et on n’est pas tous remontés en même temps», a-t-elle dénoncé.

La direction a entendu le message lancé par les syndiqués mercredi. Elle a confirmé à TVA Nouvelles que des discussions auront lieu pour rectifier les problèmes énoncés.