/news/society

Les tremblements de terre n’inquiètent pas les Québécois

Agence QMI

Seismograph and earthquake

Petrovich12 - stock.adobe.com

Les tremblements de terre ne semblent pas préoccuper les Québécois, puisque seulement 8 % des habitants de la province croient que leur habitation est à risque pour ce type d'événement, selon un sondage dévoilé mercredi par le Bureau d’assurance du Canada (BAC).

Ce regroupement estime qu’en cas de secousse importante, de nombreux propriétaires pourraient avoir une mauvaise surprise. En effet, 33 % des répondants au sondage mené par SOM en octobre ont affirmé être couvert par leur assurance en cas de tremblement de terre, alors qu’en réalité, seulement 4 % le sont.

«Ces résultats sont interpellant quand on sait que le Québec a déjà connu des séismes de forte magnitude et que les risques qu’un nouveau se produise sont bien réels. Les conséquences seraient importantes pour les citoyens touchés et pour l’économie du Québec», a mentionné Pierre Babinsky, directeur des communications et des affaires publiques au BAC.

Malgré cet avertissement, le Québec ne représente pas une région à fort risque pour les tremblements de terre de forte magnitude, notamment par rapport à la côte ouest. Les derniers séismes d’importance au Québec sont survenus dans l’Ungava en décembre 1989 (magnitude de 6,3) et au Saguenay en novembre 1988 (magnitude 5,9), selon Ressources naturelles Canada.

Plus récemment, un séisme d’une magnitude de 5,4 est survenu dans la région de Charlevoix en 2005, tandis qu’un de 5,2 a secoué la région de Shawville en Outaouais en 2013.