/finance/realestate

L'industrie du cannabis pousse le prix des maisons à la hausse

Agence QMI

Conséquence inattendue de la légalisation de la marijuana l'automne dernier, le prix des maisons s'est envolé dans quelques communautés canadiennes, estime l'agence immobilière RE/MAX Canada dans une étude dévoilée mardi.

Le cas le plus flagrant de ce phénomène est celui de Smith Falls, une petite municipalité comptant un peu moins de 9000 âmes située à quelques dizaines de kilomètres au sud d'Ottawa. Le plus important producteur de cannabis au pays, Canopy Growth, a choisi cette municipalité pour installer un complexe employant environ 1300 personnes.

Conséquence de cette arrivée dans la région, les ventes de maison ont bondi de 27,1 % en un an dans ce secteur, tandis que le prix moyen a grimpé de 10,5%, a souligné RE/MAX dans son étude.

Un phénomène similaire est observable du côté de Leamington, près de Windsor, où le producteur de cannabis Aphria emploie 1000 personnes. Dans cette région, les ventes ont progressé de 7,82% et les prix ont augmenté de 9,10% en septembre, par rapport à la même période l'année précédente.

À Wentworth, en Nouvelle-Écosse, les opérations de Breathing Green Solutions ont eu pour effet de faire passer l'inventaire de maisons disponibles de 45 en 2018 à seulement neuf en 2019.

Ce phénomène est surtout observable dans l'est du pays, a noté RE/MAX, qui s'attend à ce qu'il se poursuive au fur et à mesure que l'industrie de la production de marijuana continuera à se développer.