/news/politics

Lowe’s-RONA : Fitzgibbon renvoie la balle au fédéral

TVA Nouvelles

Le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon estime qu’il revient au fédéral de s’assurer que le transfert d'une partie du siège social de Lowe’s à Boucherville en Inde est fait dans les règles.

Avec ce transfert, plus de 200 employés québécois perdront leur emploi, soit 10 % du siège social de Lowe's à Boucherville. La multinationale projette de transférer à Bangalore la quasi-totalité des emplois en technologie de l’information.

«Il y a des engagements qui ont été pris au fédéral. C’est à lui de déterminer si Lowe’s respecte ses engagements», a dit le ministre dit en conférence de presse.

Pour mettre la main sur RONA, Lowe’s avait pris une dizaine d’engagements auprès du gouvernement fédéral. Parmi ceux-ci, la promesse de « maintenir en poste les principaux dirigeants de la solide équipe de direction de RONA ».

Le gouvernement a donné le feu vert à Lowe's en 2016 concernant l'acquisition de RONA, en vertu de la Loi sur Investissement Canada.

Le ministre s’est dit ouvert à aider les employés à se relocaliser. Il a aussi exprimé des inquiétudes en rapport avec les fournisseurs québécois de la chaîne d’approvisionnement de la multinationale. «Il faut s’assurer que notre écosystème québécois soit maintenu», a-t-il conclu.

De son côté, Lowe’s a contesté les informations de TVA Nouvelles dans un communiqué de presse publié mercredi en avant-midi. «Contrairement à ce qu'affirment certains médias québécois, il n'y a aucun plan de transférer 200 emplois en technologie de l'information de Longueuil à Bangalore en Inde», peut-on y lire. La compagnie a refusé de répondre aux demandes d’entrevue de notre journaliste.

 

Dans la même catégorie