/regional/montreal/montreal

Ces enfants qui attendent une greffe pour vivre

TVA Nouvelles

En cette Journée mondiale du don d’organe, il est important de se rappeler qu’ils sont nombreux, les enfants qui attendent une greffe qui pourrait rien de moins que sauver leur vie.

En 2018, onze enfants ont reçu un organe dans l’ensemble du Québec; 12 sont toujours en attente à l’heure actuelle.

La petite Ruth-Jane, 3 ans, a reçu un précieux cœur, «dans la nuit du 7 au 8 avril», se souvient avec précision sa mère, Berline Takwe.

Cette greffe a mis fin à une attente de plusieurs mois au cours desquels la fillette a dû se faire implanter un cœur de Berlin, un organe mécanique qui pompe le sang et aide l’enfant à survivre jusqu’à la greffe en permettant aux organes d’être bien perfusés.

«Mais on a eu toutes les complications possibles avec le coeur, entre autres les saignements, elle a eu trois AVC et des infections aussi, se souvient Mme Takwe. C’était vraiment très pénible pour nous autres et l’appel tant attendu est arrivé alors qu’on ne l’espérait plus.»

Ce cœur est un «cadeau inestimable» pour le clan en entier, a-t-elle résumé à la caméra de TVA Nouvelles.

La cardiologue Marie-Josée Raboisson, qui travaille au CHU Sainte-Justine, à Montréal, rappelle que l’importance du don d’organe se mesure en termes de vie humaine.

«On perd plus d’un enfant sur deux qui est placé sur la liste de greffe, actuellement, au Québec», a-t-elle indiqué, invitant tout le monde à signer sa carte de don d’organe et à en parler à ses proches.

Dans la même catégorie