/finance/homepage

La Caisse engage 50 M$ de plus en capital de risque pour de nouvelles entreprises innovantes

Agence QMI

MARIO BEAUREGARD/AGENCEQMI

La Caisse de dépôt et placement du Québec va engager 50 millions $ supplémentaires dans des fonds de capital de risque afin de soutenir la création de nouvelles entreprises innovantes.

Le bas de laine des Québécois a précisé jeudi, par communiqué, qu’il a accru substantiellement son appui aux fonds d’amorçage québécois ces cinq dernières années.

La Caisse a pour ce faire soutenu des fonds comme Anges Québec Capital, InnovExport et Real Venture, ce qui lui a permis d’identifier des entreprises à fort potentiel de croissance et de les appuyer financièrement, comme ce fut le cas avec Hopper, Breather, Dialogue et Alayacare.

Les fonds d’amorçage appuient financièrement les entreprises innovantes, en plus d’accompagner leurs gestionnaires dans toutes les étapes liées à leur croissance.

«Sans un écosystème d’amorçage riche et dynamique, le nombre d’occasions d’investissement de qualité dans les phases subséquentes de croissance et de maturité des entreprises, surtout dans les créneaux de rupture, risquerait d’être considérablement inférieur», a indiqué Charles Émond, premier vice-président et chef des investissements au Québec et Planification stratégique globale de la Caisse.

Le mandat de gestion des 50 millions $ additionnels de la Caisse a été donné à la société Teralys Capital, un gestionnaire de fonds privé qui, avec 2 milliards $ sous gestion à travers ses quatre fonds de fonds de capital de risque, est l’un des plus grands investisseurs spécialisés en innovation au pays.