/news/elections

Jagmeet Singh s’en prend aux libéraux, malgré une possible coalition

TVA Nouvelles

Le chef du Nouveau parti démocratique Jagmeet Singh termine la campagne électorale dans sa circonscription de Burnaby-Sud, situé sur l’île de Vancouver, où il en profite pour attaquer les libéraux et ce, malgré les rumeurs de coalition entre son parti et le Parti libéral du Canada.

Martelant que le gouvernement libéral a déçu, qu’il ne mérite pas la confiance des Canadiens, le chef néo-démocrate a pourtant dû répliquer à une attaque provenant du chef conservateur, Andrew Scheer, qui a affirmé qu’une coalition NPD - PLC ferait monter le compte de taxe des électeurs.

«Il a menti, c’est complètement faux, on n’a jamais parlé de ça, ce n’est dans aucun de nos engagements. C’est faux, absolument faux, insiste Jagmeet Singh. Je pense qu’il a peur. [...] On a été clair, on veut s’assurer que les plus riches paient leur juste part.»

Le chef du NPD a également été contraint de s’excuser suite aux propos tenus jeudi où il affirmait ne pas respecter les conservateurs.

«Ce que j’ai voulu dire, c’est que les coupures des conservateurs me rendent triste et font mal à la société, mais vous pouvez avoir n’importe quelle vue, n’importe quelle opinion, avis politique, vous pouvez exprimer vos opinions. On veut créer un climat respectueux pour tout le monde.»

Concernant un possible gouvernement de coalition avec les libéraux, Jagmeet Singh se fait peu loquasse et refuse de confirmer si l’expansion du pipeline Trans Mountain fera partie des négociations.