/news/elections

Les verts provinciaux réclament le départ de candidats du Parti vert du Canada

Agence QMI

La chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

La chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May

Le Parti vert du Québec exhorte les quatre candidats du Parti vert du Canada ayant tenu des propos islamophobes sur les réseaux sociaux à démissionner, sinon la chef de la formation, Elizabeth May, devrait leur montrer la porte.

Le pendant québécois de la formation politique fédérale a fait cette demande jeudi en fin de journée, par communiqué.

«Nous ne pouvons permettre aux verts d’être associés à l’islamophobie. La présence continue de ces candidats au sein du parti envoie le message que nous acceptons l’islamophobie au sein des verts fédéraux», fait-on valoir.

Quatre candidats des verts fédéraux s’excusaient, mardi, après avoir été contactés par notre Bureau d’enquête au sujet de publications visiblement islamophobes.

Les quatre candidats sont Greg De Luca (Brossard-Saint-Lambert), Katherine Turgeon (Shefford), Jocelyn Rioux (Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques) et Aline Bégin (Abitibi-Témiscamingue).

Notons qu’il est trop tard, à trois jours du scrutin de lundi, pour faire retirer le nom de candidats figurant sur les bulletins de vote.

«Le Parti vert du Canada devrait supprimer leur statut de candidats officiels», croit toutefois le Parti vert du Québec.