/regional/montreal/montreal

Une fermeture de l’autoroute 40 évitée de justesse

TVA Nouvelles

Les automobilistes auront droit à un peu de répit cette fin de semaine. L’autoroute 40, qui est l’une des autoroutes les plus achalandées au pays, n'aura finalement pas à être fermée pour permettre la construction du Réseau express métropolitain.

Une technologie d'ingénierie sophistiquée employée pour la première fois au Québec a permis de terminer les travaux plus vite. L’utilisation d’une poutre de lancement de 105 mètres de long et qui peut supporter jusqu’à 550 tonnes contribue à assembler la structure aérienne du REM, morceau par morceau.

«On vient effectivement prendre par des câbles chaque morceau, chaque segment et on vient les installer, explique Virginie Cousineau, directrice, affaires publiques, pour le REM. Ensuite, chaque morceau est collé avec de l'époxy et, ensuite, on a des câbles qui viennent mettre le tout sous tension, pour avoir le maximum de durabilité.»

Des images exclusives obtenues par TVA Nouvelles nous permettent de voir, étape par étape, l'assemblage des voussoirs, les énormes blocs de béton.

«C'est tout un défi qui a été relevé avec brio par nos équipes de construction, car, on le voit, on est en avance», indique Mme Cousineau.

Ailleurs sur le chantier du REM, les travaux vont aussi bon train. Sur la Rive-Sud, les premiers rails ont été installés au cours des dernières semaines.

À la station Édouard-Montpetit, à Montréal, les travailleurs ont terminé l'excavation du puits principal. Ils doivent maintenant creuser les galeries de la station.

Le projet avance donc rondement. D'ailleurs, les premiers tests du système et des voitures du REM, sur la Rive-Sud, auront lieu dans un an, à l'automne 2020.