/news/world

Au bord des larmes, Meghan Markle se confie dans une rare entrevue

TVA Nouvelles

C’est une Meghan Markle au bord des larmes qui s’est confiée à un journaliste britannique dans une rare entrevue télévisée qui doit être diffusée dimanche.

Nouvellement maman du petit Archie, l’ancienne actrice devenue duchesse n’a pas caché la pression exercée sur elle par les médias.

 

«Toutes les femmes, surtout lorsqu'elles sont enceintes, sont vraiment vulnérables, donc ça a été très difficile», a déclaré la duchesse de Sussex au journaliste Tom Bradby de la chaîne ITV.

Depuis l’annonce de sa relation avec le prince Harry, puis leur mariage, et récemment l’arrivée de leur premier enfant, les médias du monde entier scrutent à la loupe les faits et gestes du couple royal.

 

«Et puis quand tu as un nouveau-né [...] et surtout en tant que femme, c'est beaucoup. Alors, tu ajoutes cela au fait d'essayer juste d'être une nouvelle mère ou d'essayer d'être une jeune mariée», a poursuivi Meghan Markle, retenant ses larmes devant le journaliste.

C’est alors que Tom Bradby a demandé à la duchesse comment elle allait. «Merci d'avoir posé la question. Peu de gens m'ont demandé si j'allais bien, mais c'est une chose réelle qui se vit dans les coulisses», a ajouté la duchesse de Sussex.

«Et la réponse est, serait-il juste de le dire, que vous n'allez pas vraiment bien, car c'est un vrai combat?», a questionné le journaliste. «Oui», a simplement répondu Meghan Markle, visiblement bouleversée par la question.

Depuis des mois, la presse qualifie l’Américaine de «duchesse capricieuse» et la compare constamment à Kate Middleton, l’épouse du prince William.

Pour contrer le harcèlement constant dont est victime Meghan Markle, le prince Harry a lancé une offensive judiciaire d'ampleur contre les tabloïds britanniques pour de présumés piratages téléphoniques.

«Ma plus grande peur est que l'histoire se répète», expliquait le prince Harry dans une lettre publiée sur son site. «J'ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes».

Poursuivie par des paparazzi à moto, «Lady Di» est décédée le 31 août 1997 dans un accident de voiture à Paris.

Dans la même catégorie